Les conflits dans les derniers jours

Note : Les attaques terroristes sur le World Trade Center et sur le Pentagone le 11 septembre 2001 ont laissé les citoyens américains et beaucoup d'autres dans un horrible état de choc. Toute la sympathie et les prières des adventistes vont vers tous ceux qui ont été affectés par les tragiques événements de ce jour-là. En raison de ce qui est arrivé, nous repensons à ce qu'Ellen White écrivait au sujet de la nécessité de partager la bonne nouvelle de l'Evangile et le proche retour de Christ avec les millions de personnes qui vivent et travaillent dans les grandes villes de notre monde – des multitudes dont la plupart ne sont pas spirituellement préparées aux désordres et à la destruction qui vont s'abattre sur le monde dans les derniers jours.

Contrairement à ce que prétendent certaines rumeurs non fondées, Ellen White n'a fait aucune prédiction concernant la destruction d'un bâtiment à deux tours à New York ou dans quelque endroit du monde que ce soit. Elle a prévu de grands désastres de différentes sortes, ayant pour conséquence la destruction de bâtiments splendides et de vies humaines dans les grandes villes avant le retour de Jésus. Elle parlait de forces démoniaques exerçant leur pouvoir par l'intermédiaire des séismes, des incendies, et autres calamités. Elle a également prévenu que le temps viendrait où le rejet agressif de l'Esprit de Dieu aurait pour conséquence la suppression totale de sa puissance de restriction sur ce genre d'éléments destructeurs sur terre.

A la suite des nombreuses demandes reçues par le White Estate depuis les événements du 11 septembre, nous avons réuni des déclarations d'Ellen White concernant le thème général des conflits dans les derniers jours, que l'on trouve principalement dans la compilation Événements des derniers jours et le livre de méditations quotidiennes Maranatha. Ces textes ont été réunis sans aucune intention de les faire correspondre à de récents événements, lieux ou personnes. Mais ils doivent nous rappeler notre besoin personnel d'être à tout moment prêt pour le proche retour du Christ ainsi que la responsabilité que nous avons pour aider les autres à se préparer également. A la fin de ce document, vous trouverez un lien vers un chapitre des Événements des derniers jours qui met l'accent sur la façon dont on peut se préparer spirituellement pour les derniers temps.

Avertissement et assurance de la part de Jésus

« Le Christ, sur le Mont des Oliviers, énumère les jugements terribles qui précèderont son second avènement : "Vous entendrez parler de guerres et de bruits de guerres… Une nation s'élèvera contre une nation, et un royaume contre un royaume, et il y aura, en divers lieux, des famines et des tremblements de terre. Tout cela ne sera que le commencement des douleurs." [Matthieu 24:6 à 8] Ces prophéties se sont accomplies partiellement lors de la destruction de Jérusalem, mais elles ont trait plus spécialement aux derniers jours. » – Témoignages pour l'Église, volume 3, page 409 [1899].

« Les terribles histoires de meurtres, de vols, d'accidents ferroviaires et d'actes de violence, nous montrent que la fin de toutes choses est proche. C'est en ce moment précis que nous avons besoin de nous préparer au retour du Seigneur. » – Lettre 308, 1907 (Événements des derniers jours, page 23).

« Les nations sont agitées. Nous vivons une époque marquée par la perplexité. Le cœur des hommes défaille dans la crainte de ce qui surviendra pour la terre ; mais ceux qui croient au Fils de Dieu entendront sa voix qui retentira au milieu de la tourmente : "C'est moi, n'ayez pas peur." » – Manuscrit 44, 1900 (voir Évangéliser, pages 21 et 22).

Guerres et désastres

« La tempête approche, et il s'agit de se mettre à l'abri par la repentance envers Dieu et la foi au Seigneur Jésus-Christ. Le Seigneur va se lever pour secouer la terre avec fureur. Il y aura de l'agitation de tous côtés. Des milliers de bateaux seront précipités au fond des mers. Des navires de guerre seront submergés, des millions de vies humaines seront sacrifiées. Des incendies éclateront soudainement, qu'aucun effort humain ne pourra éteindre ; les plus beaux palais seront consumés par les flammes. Les désastres de chemins de fer deviendront de plus en plus fréquents ; sur les grandes routes du commerce il y aura de la confusion, des collisions entraînant des morts instantanées. La fin est proche, le temps de grâce sur le point d'expirer. Cherchons Dieu tandis qu'il se trouve, invoquons-le tandis qu'il est près. » – Messages à la jeunesse, page 87.

« Dans les dernières scènes de l'histoire de cette terre, la guerre fera rage. Il y aura des fléaux, des pestes et des famines. Les eaux profondes déborderont de leurs limites. Les biens et les vies seront détruits par le feu et les inondations. Nous devons nous apprêter à prendre possession des demeures que Christ est allé préparer pour ceux qui l'aiment. » – Maranatha, page 174 [1897].

Les calamités servent d'avertissement

« Nous ne sommes pas à même de décrire maintenant les scènes qui doivent se dérouler dans le monde à l'avenir ; nous savons cependant une chose : c'est le moment de veiller et de prier, car le grand jour du Seigneur approche. » – Messages choisis, volume 2, page 40 [1901].

« Quelle est la signification des terribles calamités maritimes dans lesquelles des vaisseaux sont engloutis pour l'éternité sans aucun avertissement ? Quelle est la signification des accidents terrestres, des incendies consumant les richesses que des hommes ont accumulées, pour la plupart en opprimant les pauvres ? Le Seigneur n'intervient pas pour protéger les biens de ceux qui transgressent sa loi, rompent son alliance, foulent aux pieds son Sabbat, acceptant à la place un jour de repos erroné.

Les plaies de Dieu s'abattent déjà sur le monde, balayant les plus brillantes constructions comme par un souffle enflammé des cieux. Ces jugements n'amèneront-ils pas les soi-disant chrétiens à réfléchir ? Dieu les permet afin que le monde prenne garde et que les pécheurs soient effrayés et tremblent devant lui. » – Manuscript releases, volume 3, page 311 [1902] (voir également Événements des derniers jours, pages 31 et 32).

Les événements à venir sont entre les mains du Seigneur

« Le monde n'est pas sans chef. Le programme des événements est dans la main du Seigneur. La Majesté du ciel veille sur la destinée des nations aussi bien que sur les intérêts de son Église. » – Témoignages pour l'Église, volume 2, page 410 [1889].

« Ces symboles [les serpents brûlants dans le désert] répondaient à une double intention. Par eux, le peuple de Dieu peut apprendre non seulement que les forces physiques de la nature sont placées sous le contrôle du Créateur, mais aussi que les mouvements religieux des nations sont également dominés par sa puissance. Et ceci est particulièrement vrai de l'observation obligatoire du dimanche. » – Manuscript releases, volume 19, page 281 [1902] (voir également Événements des derniers jours, page 33).

« Lors de l'achèvement de l'œuvre, nous serons confrontés à des difficultés devant lesquelles nous ne saurons que faire, mais n'oublions jamais que les trois grandes puissances du ciel sont en action, qu'une main divine tient le volant, et le Seigneur fera en sorte que ses desseins se réalisent. » – Évangéliser, page 66 [1902].

« Il semble, à lire les annales de l'histoire humaine, que l'avènement et la chute des empires dépendent de la volonté et des exploits des hommes. La tournure des événements paraît se modifier au gré de leur puissance, de leur ambition ou de leur caprice. Mais la Parole de Dieu soulève le voile, et nous contemplons au-dessus, derrière et à travers tout le jeu des intérêts, du pouvoir et des passions des hommes l'action de celui qui, dans sa souveraine miséricorde, accomplit silencieusement et avec patience les desseins de sa volonté. » – Prophètes et rois, page 380 (vers 1914).

Les jugements s'abattent sur les villes

« De terribles événements secoueront la terre, et les palais royaux érigés à grands frais deviendront certainement des amoncellements de ruines. » – Manuscript releases, volume 3, page 312 [1891].

« Lorsque se retirera la main protectrice de Dieu, le destructeur commencera son œuvre. Alors les plus terribles calamités fondront sur nos villes. » – Manuscript releases, volume 3, page 314 [1897].

« La fin est proche et toute ville sera bientôt mise sens dessus-dessous. Il y aura de la confusion dans toutes les villes. Tout ce qui doit être ébranlé sera ébranlé et nous n'avons aucune idée de ce qui surviendra. Les jugements seront proportionnels à l'impiété des gens et à la lumière qu'ils auront reçue. » – Manuscript releases, volume 1, page 248 [1902].

« Si seulement le peuple de Dieu avait conscience de la destruction imminente de milliers de villes, aujourd'hui presque entièrement vouées à l'idolâtrie ! » – Évangéliser, page 33 [1903].

« Le temps est proche où les grandes villes seront rayées de la carte et tous doivent être avertis de l'arrivée de ces châtiments. » – Évangéliser, page 32 [1910].

Des bâtiments indestructibles réduits en cendres

« J'ai vu les constructions les plus coûteuses considérées comme étant à l'épreuve des flammes et, de même que Sodome a péri dans les flammes de la vengeance divine, ainsi ces superbes constructions seront réduites en cendres. […] Les monuments qui flattent les grandeurs des hommes seront réduits en poussière avant même que l'ultime destruction ne s'abatte sur le monde. » – Selected messages, volume 3, page 418 [1901].

« Les hommes ne cesseront de construire des immeubles coûteux valant des millions. Une attention toute particulière sera apportée à leur beauté architecturale et à la solidité de leur réalisation, mais le Seigneur m'a montré qu'en dépit de cette exceptionnelle solidité et de leur coût, ces constructions connaîtront le sort du temple de Jérusalem. » – Ellen G. White comments, Seventh-day adventist Bible commentary, volume 5, page 1098 [1906].

« Un soir, me trouvant à New York, je considérais les édifices s'élevant, étage sur étage, vers le ciel. Ces immeubles, garantis incombustibles, faisaient la gloire de leurs propriétaires et de leurs constructeurs. […]

Puis une autre scène passa devant moi. On donnait l'alarme : un incendie s'était déclaré. Des hommes regardaient ces immenses édifices supposés à l'abri du feu, et disaient : "Ils sont absolument hors de danger." Mais ces constructions furent consumées comme de la poix. Les pompes à incendie ne purent empêcher leur destruction. Les pompiers n'arrivaient pas à les faire fonctionner.

Il m'a été dit que lorsque le jour du Seigneur viendra, si aucun changement ne s'opère dans le cœur de ces orgueilleux et de ces ambitieux, ils constateront que la main autrefois puissante pour sauver est également puissante pour détruire. Aucune force terrestre ne saurait retenir la main divine. Il n'est pas de matériaux qui puissent préserver une construction de la ruine lorsque viendra le temps fixé par Dieu pour châtier ceux qui méprisent sa loi et nourrissent une ambition égoïste. » – Témoignages pour l'Église, volume 3, pages 336 à 338 [1909].

Avertissements spécifiques pour New York à la fin des temps

« Je n'ai pas reçu de lumière particulière en ce qui concerne les événements qui vont survenir sur New York. Je sais seulement qu'un jour les grandes constructions de cette ville seront rasées par les bouleversements opérés par le pouvoir de Dieu.[…] Partout, la mort frappera. C'est pourquoi je suis si anxieuse de donner à nos villes l'avertissement dont nous devons leur faire part. » – Review and herald, 5 juillet 1906.

« Ce n'est pas sans un esprit de pardon que Dieu a manifesté sa colère. Il nous tend encore la main. Son message doit être délivré dans le grand New York. Il faut montrer aux gens que Dieu n'a qu'un geste à faire pour détruire les biens qu'ils ont accumulés afin de se prémunir contre les grands événements du dernier jour. » – Manuscript releases, volume 3, pages 310 et 311 [1902] (voir Événements des derniers jours, page 116).

Les anges retiennent les vents

« Le prophète a vu "quatre anges debout aux quatre coins de la terre ; ils retenaient les quatre vents de la terre, afin qu'il ne soufflât point de vent sur la terre, ni sur la mer, ni sur aucun arbre." Un autre ange, qui montait du côté de l'Orient, s'écriait : "Ne faites point de mal à la terre, ni à la mer, ni aux arbres, jusqu'à ce que nous ayons marqué du sceau le front des serviteurs de notre Dieu." Apocalypse 7:1, 3. Ces versets font allusion à l'œuvre que nous devons faire présentement. Une grande responsabilité repose sur les hommes et sur les femmes animés d'un esprit de prière, un peu partout dans le monde, pour qu'ils demandent au Seigneur de dissiper les nuages du mal et de nous donner encore quelques années de grâce afin d'accomplir l'œuvre du Maître. Crions à Dieu afin qu'il retienne les vents jusqu'à ce que des missionnaires soient envoyés dans toutes les parties du monde pour proclamer l'avertissement divin contre la désobéissance à la loi de Jéhovah. » – Edition spéciale de la Review and herald, 11 décembre 1888 (voir Témoignages pour l'Église, volume 2, pages 379 et 380).

« Je demandais à l'ange qui m'accompagnait ce que signifiait ce que j'avais entendu, et ce qu'allaient faire les quatre anges. Il me répondit que c'était Dieu qui retenait les puissances, et qu'il avait donné à ses anges le pouvoir sur les choses de la terre ; que les autres anges avaient reçu de Dieu le pouvoir de retenir les quatre vents, mais qu'ils étaient sur le point de les lâcher. Et alors que leurs mains étaient prêtes à le faire, et que les quatre vents allaient souffler sur la terre, l'œil miséricordieux de Jésus se posa sur le reste qui n'était pas encore scellé, et il leva ses mains vers le Père pour plaider en leur faveur, en disant qu'il avait répandu son sang pour eux. Puis un autre ange reçut la mission de voler rapidement vers les quatre anges. Il leur demanda de retenir les vents jusqu'à ce que les serviteurs de Dieu soient scellés au front du sceau du Dieu vivant. » – Premiers écrits, page 38.

« Mes chers frères et sœurs, pensons constamment aux commandements de Dieu et au témoignage de Jésus, et laissons-les repousser nos soucis mondains. Qu'ils soient l'objet de vos méditations quand vous vous couchez et quand vous vous levez. Vivez et agissez toujours en vue de la venue du Fils de l'homme. Le temps du scellement est très court, et sera bientôt dans le passé. Aujourd'hui, alors que les quatre anges retiennent les quatre vents, assurons notre vocation et notre élection. » – Premiers écrits, page 58.

Les jugements de Dieu arrivent

« L'état actuel des choses montre que des temps troublés vont fondre devant nous. Les journaux sont remplis d'allusions à un conflit formidable devant se produire à brève échéance. Des cambriolages audacieux arrivent fréquemment, les grèves sont communes, les vols et les meurtres se multiplient. Des vies d'hommes et d'enfants sont supprimées par des individus soumis à des esprits démoniaques. » – Témoignages pour l'Église, volume 3, pages 335 et 336.

« Aujourd'hui, l'Esprit de Dieu se retire de la terre. Ouragans, orages, tempêtes, incendies et inondations, désastres sur mer et sur terre se succèdent sans interruption. Les signes qui se multiplient autour de nous, et qui nous annoncent le retour prochain du Fils de Dieu sont attribués à de toutes autres causes qu'à la véritable.[…]

Le temps est très proche où il y aura dans le monde une peine telle qu'aucun baume humain ne pourra l'apaiser. Les monuments qui flattent les grandeurs des hommes seront réduits en poussière avant même que l'ultime destruction ne s'abatte sur le monde. Les jugements rétributifs de Dieu s'abattront sur ceux qui malgré la grande lumière qui les éclairait ont continué à pécher. J'ai vu les constructions les plus coûteuses considérées comme étant à l'épreuve des flammes et, de même que Sodome a péri dans les flammes de la vengeance divine, ainsi ces superbes constructions seront réduites en cendres.[…] Mais avec tous leurs trésors d'or et d'argent, et avec toutes leurs marchandises humaines, ils ont été ensevelis par les eaux. […] Mais dans le tumulte de l'agitation, avec la confusion qui règnera en tous lieux, il y a une œuvre qui doit être faite pour Dieu dans le monde. » – Maranatha, page 175.

Nous devons racheter le temps

« Les quatre vents sont encore retenus jusqu'à ce que les serviteurs de Dieu soient scellés au front. Alors les puissances de ce monde uniront leurs forces en vue de la dernière et grande mêlée. Avec quelle prudence ne devons-nous pas utiliser le temps de probation qui nous reste !

Les esprits qui ont laissé divaguer leurs pensées ont besoin de changer. […] Les pensées doivent se recentrer sur Dieu. C'est aujourd'hui le moment de mettre en œuvre tous les efforts possibles pour surmonter les tendances naturelles du cœur charnel. » – Maranatha, page 243.

« Nous nous trouvons au seuil d'événements graves et solennels. Les prophéties s'accomplissent. Une histoire étrange et pleine d'intérêt s'inscrit dans les livres du ciel – événements prédits comme devant précéder de peu le grand jour de Dieu. Tout dans le monde est dans un état instable. Les nations sont irritées, et l'on fait de grands préparatifs de guerre. Une nation conspire contre une nation, un royaume contre un royaume. Le grand jour de Dieu est proche. Toutefois, bien que les nations rassemblent leurs forces en vue de la guerre et de l'effusion de sang, l'ordre est encore donné aux anges de retenir les quatre vents jusqu'à ce que les serviteurs de Dieu soient scellés au front. » – Messages choisis, pages 259 et 260.

« Voilà l'œuvre que le Seigneur veut que chaque âme soit prête à faire à ce moment-là, quand les quatre anges retiendront les quatre vents pour qu'ils ne soufflent pas avant que les serviteurs de Dieu ne soient marqués au front. Ce n'est plus le moment pour la complaisance. Les lampes de l'âme doivent être entretenues. Elles doivent être remplies de l'huile de la grâce. Toutes les précautions doivent être prises pour empêcher un déclin spirituel, de peur que le grand Jour de l'Eternel ne nous surprenne comme un voleur dans la nuit. Chaque témoin de Dieu doit dès à présent travailler intelligemment selon ce que Dieu a décidé. Construisons chaque jour une expérience profonde et vivante dans le perfectionnement de notre caractère chrétien. Chaque jour nous devons recevoir l'huile sainte, pour la communiquer aux autres. Nous pouvons tous être des flambeaux pour le monde si nous le souhaitons. Nous devons faire disparaître le moi en Jésus. Nous devons recevoir la parole du Seigneur et la communiquer volontiers. Il y a aujourd'hui un grand besoin de prière. Christ ordonne : "Priez sans cesse ;" c'est-à-dire, gardez votre esprit élevé vers Dieu, la source de toute puissance et de toute efficacité. » – Testimonies to ministers, pages 510 et 511.

L'été est proche !

« Cette vie au mieux n'est que l'hiver du chrétien ; et les vents froids de l'hiver – nos déceptions, nos pertes, nos douleurs et nos angoisses – sont notre lot de tous les jours ici-bas. Mais notre espérance se porte vers l'été du chrétien, quand nous changerons de climat, que nous laisserons derrière nous les rafales de l'hiver et les violentes tempêtes, pour être transportés vers ces demeures que Jésus est parti préparer pour ceux qui l'aiment. » – Life sketches of Ellen G. White, pages 239 et 240.

« Dans la nouvelle terre, des intelligences immortelles contempleront avec ravissement les merveilles de la puissance créatrice et les mystères de l'amour rédempteur. Plus d'ennemi rusé et cruel pour nous entraîner loin de Dieu. Toutes nos facultés pourront se développer, tous nos talents s'épanouir. L'acquisition de connaissances nouvelles ne fatiguera pas notre esprit, ne lassera point notre énergie. Les plus grandes entreprises seront menées à bien ; les plus hautes aspirations seront satisfaites, les plus sublimes ambitions, réalisées. Et, néanmoins, il y aura toujours de nouvelles hauteurs à gravir, de nouvelles merveilles à admirer, de nouvelles vérités à approfondir, mettant à réquisition toutes les facultés de l'esprit, de l'âme et du corps.

Les trésors inépuisables de l'univers seront proposés à l'étude des rachetés de Dieu. Des délices inexprimables attendent les enfants de la nouvelle terre auprès d'êtres qui n'ont jamais péché, et dont ils partageront la joie et la sagesse. Dégagés des entraves de la mortalité, ils seront emportés en un vol inlassable vers les mondes lointains qui ont frémi au spectacle des misères humaines et entonné des chants de joie chaque fois qu'ils apprenaient le salut d'un pécheur. Les élus participeront avec eux aux trésors de science et d'intelligence accumulés au cours des siècles par la contemplation des œuvres de Dieu. Ils verront sans voiles les gloires de l'espace infini constellé de soleils et de systèmes planétaires, parcourant avec ordre leurs orbites autour du trône de la divinité. Tous les objets de la création, du plus petit au plus grand, porteront la signature du Créateur et manifesteront les richesses de sa puissance.

A mesure qu'ils se dérouleront, les siècles éternels apporteront avec eux des révélations toujours plus glorieuses de Dieu et de son Fils. Le progrès dans l'amour, la révérence et le bonheur marchera de pair avec celui des connaissances. Plus les hommes apprendront à connaître Dieu, plus aussi grandira leur admiration de son caractère. Et au fur et à mesure que Jésus dévoilera aux élus les mystères de la rédemption et les résultats du grand conflit avec Satan, leurs cœurs tressailliront d'amour et de joie, et le chœur de louanges exécuté par mille millions de rachetés s'enflera, puissant et sublime.

"Toutes les créatures qui sont dans le ciel, sur la terre, sous la terre, sur la mer, et tout ce qui s'y trouve, je les entendis qui disaient : A celui qui est assis sur le trône, et à l'agneau, soient la louange, l'honneur, la gloire et la force, aux siècles des siècles !" Apocalypse 5:13.

La grande tragédie est terminée. Le péché et les pécheurs ne sont plus : l'univers est purifié. Dans l'immense création, tous les cœurs éprouvent la même allégresse. Des ondes de vie, de lumière et de joie, jaillissant du trône du Créateur, envahissent les derniers recoins de l'espace infini. De l'atome le plus imperceptible aux mondes les plus vastes, tant des êtres animés que des objets inanimés, s'élève, par la voie de leur beauté incomparable et de leur joie sans mélange, un cantique d'allégresse proclamant que Dieu est amour. » – La tragédie des siècles, pages 735 à 737.

[lien vers un document en ligne (http ://www.whiteestate.org/issues/secure.asp) reprenant le chapitre 5 (La vie de piété de l'Eglise du reste) d'Événements des derniers jours :

Cliquez ici pour un document sur la préparation spirituelle pour les temps de la fin :

En sécurité avec Jésus pour traverser les temps de la fin

Adapté d'Événements des derniers jours, page 67 à 77

Un double élan

En nos temps, juste avant la deuxième venue du Christ sur les nuées des cieux, c'est une œuvre semblable à celle de Jean [Baptiste] qui est à accomplir. Dieu appelle des hommes qui prépareront un peuple prêt à subsister au grand jour du Seigneur… Afin de délivrer un message semblable à celui de Jean, nous devons vivre une expérience spirituelle semblable à la sienne. C'est le même travail qui doit s'accomplir en nous. Nous devons contempler Dieu, et, dans cette contemplation, perdre de vue notre moi. – Testimonies for the Church, volume 8, pages 332 et 333 [1904].

La communion avec Dieu ennoblira le caractère et la vie. Les hommes nous reconnaîtront, à l'instar des premiers disciples, comme ayant été avec Jésus. Cette expérience communiquera à l'ouvrier une puissance que rien d'autre ne peut donner. Il ne peut se permettre de se priver de ce pouvoir. Notre vie doit être marquée par un double élan – celui de la pensée et celui de l'action, celui de la prière silencieuse et celui du travail sérieux. » – The ministry of healing, page 512 [1905] (voir Ministère de la guérison, pages 442 et 443).

La prière et l'effort, l'effort et la prière : voilà la grande affaire de votre vie. Vous devez prier comme si l'efficacité et la louange étaient dus entièrement à Dieu, et travailler comme si le devoir à accomplir n'incombait qu'à vous seul. – Testimonies for the Church, volume 4, page 538 [1881].

Nul n'est en sécurité ni un jour ni une heure sans la prière. – The great controversy, page 530 [1911] (voir La tragédie des siècles, page 578).

Celui qui se contente de prier se lassera bientôt de le faire. – Steps to Christ, page 101 [1892] (voir Le meilleur chemin, page 99).

Fermement enracinés en Christ

La tempête approche, la tempête qui mettra à l'épreuve la foi de chaque individu quelle qu'elle soit. Les croyants doivent maintenant être fermement enracinés en Christ ou ils se laisseront égarer et perdront de vue le bon chemin. – Evangelism, pages 361 et 362 [1905] (voir Évangéliser, page 326).

Il serait bon pour nous de consacrer chaque jour une heure de réflexion à la contemplation de la vie du Christ. Nous devrions l'étudier point par point systématiquement et en saisir chaque scène par l'imagination, et tout particulièrement les dernières. – The desire of ages, page 83 [1898] (voir Jésus-Christ, page 67).

La seule protection contre le mal, c'est la présence du Christ dans le cœur par la foi dans sa justice. A moins que la relation avec Dieu ne soit pour nous une réalité vitale, nous ne pourrons jamais résister aux conséquences profanes de l'amour propre, de la faiblesse de caractère et de la tentation. L'abandon de nombreuses habitudes mauvaises nous prépare à repousser Satan ; mais sans une relation vitale avec Dieu, par l'abandon complet à lui à chaque instant, nous serons vaincus. Sans une connaissance personnelle du Christ, et une communion continuelle avec lui, nous demeurons à la merci de l'ennemi, et nous finirons par lui obéir. – The desire of ages, page 324 (voir Jésus-Christ, pages 314 et 315).

Le Christ, et le Christ crucifié, devrait être le thème de notre contemplation, de notre conversation, et de nos émotions les plus heureuses. – Steps to Christ, pages 103 et 104 [1892] (voir Le meilleur chemin, page 103).

Modelés par le Saint-Esprit

Jamais le cœur humain ne connaîtra le bonheur tant qu'il ne se soumettra pas pour être modelé par l'Esprit de Dieu. L'Esprit rend l'âme renouvelée semblable au modèle par excellence, Jésus-Christ. Grâce à cette influence, l'inimitié envers Dieu est changée en foi et en amour, et l'orgueil, en humilité. L'âme perçoit la beauté de la vérité, et le Christ est honoré par l'excellence et la perfection du caractère. – Our high calling, page 152 [1896].

Il n'est pas une seule impulsion de notre nature, pas une faculté de notre esprit ou une inclination de notre cœur qui ne doivent, à chaque instant, demeurer sous le contrôle de l'Esprit de Dieu. – Patriarchs and prophets, page 421 [1890] (voir Patriarches et prophètes, page 499).

L'Esprit illumine nos ténèbres, nous informe dans notre ignorance, nous aide dans toutes nos difficultés. Mais notre esprit doit suivre constamment Dieu. Si nous permettons à l'esprit mondain d'intervenir, si nous n'éprouvons aucun désir de prier, de communier avec Celui qui est la source de la force et de la sagesse, l'Esprit n'habitera pas avec nous. – Our high calling, page 154 [1904].

La nécessité de l'étude biblique

Aucun cœur renouvelé ne peut demeurer dans un état de réceptivité sans l'application quotidienne du sel de la Parole. La grâce divine doit être reçue quotidiennement, sans quoi nul ne peut demeurer converti. – Our high calling, page 215 [1897].

Que votre foi soit nourrie de la Parole de Dieu. Emparez-vous fermement du témoignage vivant de la vérité. Gardez foi en Christ comme en un sauveur personnel. Il a été et sera toujours le Rocher des Siècles. – Evangelism, page 362 [1905]. Évangéliser, pages 326 et 327.

Les chrétiens devraient se préparer à l'événement formidable qui va surprendre bientôt le monde, et cette préparation, ils devraient se la donner par une étude diligente de la Parole de Dieu et un effort constant pour conformer leur vie à ses préceptes. – Prophets and kings, page 626 (vers 1914 Prophètes et rois, page 475.

Seuls ceux qui auront fortifié leur esprit par l'étude des vérités bibliques demeureront fermes dans le dernier grand conflit. – The great controversy, pages 593 et 594 (voir La tragédie des siècles, page 644).

Seuls ceux qui sont des étudiants zélés des Ecritures et qui ont reçu l'amour de la vérité seront protégés contre la puissante séduction qui retient le monde captif. – The great controversy, page 625 [1911] (voir La tragédie des siècles, page 678).

Notre peuple a besoin de comprendre les oracles de Dieu ; il a besoin d'acquérir une connaissance systématique des principes de la vérité révélée qui le prépareront aux événements prêts à surgir sur la terre et l'empêcheront d'être emporté à tout vent de doctrine. – Testimonies for the Church, volume 5, page 273 [1885] (voir Témoignages pour l'Église, volume 2, page 117).

Mémoriser l'écriture

A plusieurs reprises chaque jour, des moments bénis devraient être consacrés à la prière et à l'étude des Ecritures, ne serait-ce que pour mémoriser un texte, afin que la vie spirituelle puisse se développer dans l'âme. – Testimonies for the Church, volume 4, page 459 [1880].

La précieuse Parole est la règle de la jeunesse qui veut être loyale envers le Roi des cieux. Que les jeunes étudient les Ecritures, qu'ils apprennent texte sur texte de mémoire et acquièrent ainsi la connaissance des déclarations du Seigneur. – My life today, page 315 [1887].

Construisez un rempart autour de vous à l'aide de l'Ecriture, et vous constaterez que le monde ne saurait l'abattre. Apprenez l'Ecriture par cœur, et, lorsqu'il avance ses tentations, répliquez à Satan par un vigoureux : « Il est écrit. » C'est ainsi que notre Seigneur a surmonté les tentations de Satan et lui a résisté. – Review and herald, 10 avril 1888.

Ornez votre mémoire des précieuses paroles du Christ. Elles vaudront davantage que l'argent et que l'or. – Testimonies for the Church, volume 6, page 81 [1900].

Conservez une édition de poche de la Bible sur vous lorsque vous travaillez, et mettez à profit chaque occasion de mémoriser ses précieuses promesses. – Review and herald, 27 avril 1905.

Les temps viendront où de nombreuses personnes seront privées de la Parole écrite. Mais si cette Parole est imprimée dans la mémoire, personne ne pourra nous la ravir. – Manuscript releases 760, page 24 [1906].

Etudiez la Parole de Dieu. Mémorisez ses précieuses promesses afin que, lorsque nous serons privés de nos bibles, nous puissions demeurer en possession de la Parole de Dieu. – Manuscript releases, volume 10, page 298 [1909].

Le chapitre 14 de l'Apocalypse : une ancre de l'âme pour le peuple de Dieu

En ces jours, c'est notre devoir d'établir la pleine signification des messages des trois anges. Toutes nos transactions devraient être en accord avec la Parole de Dieu. Les messages des trois anges sont solidaires et sont révélés dans le chapitre 14 de l'Apocalypse du sixième verset à la fin. – Manuscript releases, volume 13, page 68 [1896].

Nombre de ceux qui ont reçu le troisième message n'avaient pas eu auparavant une expérience réelle des deux précédents. Satan l'a compris, et son méchant regard était posé sur eux pour les accabler ; mais le troisième ange attirait leur attention sur le Lieu Très-Saint, et ceux qui avaient fait l'expérience des autres messages leur montraient la voie vers le sanctuaire céleste. Beaucoup apercevaient le parfait enchaînement des messages des anges et les reçurent l'un après l'autre avec joie, suivant Jésus dans le sanctuaire céleste. Ces messages m'ont été présentés comme une ancre de l'âme pour le peuple de Dieu. Ceux qui les comprennent et les acceptent seront gardés contre les subterfuges de Satan. – Early writings, page 256 [1858] (voir Premiers écrits, page 256).

Eduquer l'esprit pour avoir foi en la Parole de Dieu

Ceux qui se sentent libres de remettre en question la Parole de Dieu, de mettre en doute toute chose qui peut éventuellement susciter l'incrédulité, découvriront qu'il leur est nécessaire de mener une très dure lutte pour garder la foi dans les moments de trouble. Il leur sera quasiment impossible de surmonter l'influence qui paralyse leur esprit éduqué dans le sens de l'incroyance, car leur âme est prise au piège de Satan et se trouve sans puissance pour briser le terrible filet qui a été toujours plus serré pour l'emprisonner. Celui qui s'habitue à remettre en question, à douter et à critiquer se renforce lui-même dans l'incrédulité. – Manuscript 3, 1895.

Se préparer aux futures épreuves

Les serviteurs du Christ n'ont pas à préparer leurs discours pour le temps où ils seront traduits en jugement à cause de leur foi. Leur préparation s'effectue jour après jour, en gardant précieusement dans leur cœur leurs vérités de la Parole de Dieu, en se nourrissant des enseignements du Christ, et en fortifiant leur foi dans la prière ; ensuite, lorsqu'ils seront traduits devant un tribunal, le Saint-Esprit leur rappellera les vérités mêmes qui sont de nature à atteindre les cœurs de leurs auditeurs. Dieu rappellera instantanément à leur mémoire les connaissances obtenues par une étude assidue des Ecritures, au moment précis où ils en auront besoin. – Counsels on sabbath school work, pages 40 et 41 [1900].

Lorsque viendra le temps de l'épreuve, certains hommes qui prêchent actuellement aux autres, découvriront alors, en examinant les positions qu'ils défendent, qu'il y a beaucoup de questions auxquelles ils ne peuvent donner une réponse satisfaisante. Jusqu'à ce qu'ils aient été mis à l'épreuve, ils ne rendront vraiment pas compte de leur grande ignorance. Et il en est beaucoup dans l'église qui pensent tout naturellement comprendre ce qu'ils croient, mais, jusqu'à ce que s'élève la controverse, ils seront ignorants de leur propre faiblesse. Lorsqu'ils seront séparés de leurs coreligionnaires et contraints à se défendre seuls et à expliquer par eux-mêmes leur foi, ils auront la surprise de constater combien leurs idées sont confuses au sujet de ce qu'ils avaient accepté comme une vérité. – Testimonies for the Church, volume 5, page 707 [1889].

Se maîtriser moralement

Notre capacité à rendre raison de notre foi est un louable accomplissement, mais si la vérité ne descend pas plus profondément en nous, l'âme ne sera jamais sauvée. Le cœur doit être purifié de toute impureté morale. – Our high calling, page 142 [1893].

Bien peu comprennent qu'il faut exercer un contrôle sur nos pensées et notre imagination. Il est difficile de garder un esprit indiscipliné fixé sur des sujets dignes d'intérêt. Mais si les pensées ne sont pas convenablement maîtrisées, la religion ne peut pas s'épanouir dans l'âme. L'esprit doit être occupé par les choses sacrées et éternelles, ou il chérira des pensées frivoles et superficielles. A la fois les énergies intellectuelles et morales doivent être disciplinées, et elles se fortifieront et s'amélioreront par l'exercice. – Our high calling, page 111 [1881].

Nous avons grandement besoin d'encourager et de cultiver des pensées chastes, et de fortifier les énergies morales plutôt que les énergies basses et charnelles. Dieu nous aide à ouvrir les yeux sur nos appétits charnels ! – Medical ministry, page 278 [1886].

L'exemple d'Enoch

Enoch marcha avec Dieu pendant trois cents ans avant d'être enlevé aux cieux, et l'état du monde à son époque n'était pas alors plus favorable au perfectionnement du caractère chrétien qu'il ne l'est aujourd'hui. Et comment Enoch marcha-t-il avec Dieu ? Il éduqua son esprit et son cœur afin de se sentir toujours en présence de Dieu, et lorsqu'il était plongé dans les perplexités, ses prières montaient vers Dieu afin qu'il soit gardé.

Il refusait toute conduite qui pouvait offenser son Dieu. Il gardait le Seigneur continuellement présent à sa pensée. Il priait disant : « Enseigne-moi tes voies, afin que je n'erre pas. Quel est ton bon plaisir à mon sujet ? Que dois-je faire pour t'honorer, mon Dieu ? » Ainsi, il ajustait toujours sa conduite et son chemin aux commandements de Dieu, et il faisait parfaitement confiance à son Père céleste, lui demeurant fidèle en tout, sans douter de son aide. Il n'avait aucune pensée, aucun désir qui lui fussent propres. Il était rempli de la volonté de son Père.

Sachez-le, Enoch était le représentant de ceux qui seront sur la terre lorsque le Christ reviendra, et qui seront enlevés aux cieux sans connaître la mort. – Sermons and talks volume 1, page 32 [1886].

Enoch connaissait des tentations aussi bien que nous. Il était entouré d'une société qui n'aimait pas plus la justice que celle qui nous entoure nous-mêmes. Il respirait une atmosphère souillée par le péché et la corruption autant que la nôtre, et cependant il vécut une vie de sainteté. Il n'était pas touché par les péchés dominants de son temps. Ainsi, nous pouvons demeurer purs et sans souillure. – Testimonies for the Church, volume 2, page 122.

Se souvenir des anciennes bénédictions de Dieu

En nous remémorant notre histoire, ayant parcouru toutes les étapes de notre progression vers notre état actuel, je puis dire : « Loué soit le Seigneur ! » Lorsque je constate tout ce que le Seigneur a accompli, je suis remplie d'étonnement, et de confiance dans le Christ, notre chef. Nous n'avons rien à craindre de l'avenir, si ce n'est d'oublier la façon dont le Seigneur nous a conduits, et ses enseignements du passé. – Life sketches, page 196 [1902].

Un temps de sérieuse réflexion

S'il y eut jamais un temps où une sérieuse réflexion convient à chacun de ceux qui craignent Dieu, c'est bien maintenant, alors que la piété personnelle est essentielle. On devrait se demander : « Que suis-je ? Et quelle est ma tâche et ma mission en ce temps particulier ? Avec qui suis-je en train d'œuvrer : avec le Christ ? ou avec l'ennemi ? » Que chaque âme s'humilie devant Dieu, car, aujourd'hui, nous vivons certainement le grand Jour des Expiations. En ce moment même, les cas de plusieurs sont examinés devant Dieu, car ils ne resteront que peu de temps dans leur tombe. En ce jour, votre garantie véritable, ce n'est pas votre profession de foi, mais la nature de vos affections. Le temple de l'âme est-il purifié de ses souillures ? Mes péchés ont-ils été confessés et est-ce que je m'en suis repenti devant Dieu afin qu'ils puissent être effacés ? Est-ce que je porte un jugement sérieux sur moi-même ? Suis-je prêt à n'importe quel sacrifice et à tous les sacrifices pour l'excellence de la connaissance de Jésus-Christ ? Ai-je conscience en permanence du fait que je ne m'appartiens pas, mais que je suis la propriété du Seigneur, que mon service appartient à Dieu qui me possède entièrement ? – Manuscript 87, 1886.

Nous devrions nous demander : « Pourquoi vivons-nous et travaillons-nous ? Et qu'en résultera-t-il au bout du compte ? »

Vivre avec la pensée du Jour du Jugement

Je me demande, en voyant les habitants de nos villes se hâter dans tous les sens vers leurs affaires, s'ils ont jamais pensé à l'imminence du jour de Dieu. Chacun de nous devrait vivre avec la pensée du grand jour qui est prêt à fondre sur nous. – Sermons and talks volume 1, page 25 [1886].

Nous ne pouvons nous permettre de vivre sans nous soucier du jour du jugement ; car, bien qu'il ait été longtemps retardé, il est maintenant imminent, il est à la porte, et s'approche en toute hâte. La trompette de l'Archange fera bientôt sursauter les vivants et éveillera les morts. – Child guidance, pages 560 et 561 [1892].

Prêts pour le retour du Christ

Si nous n'éprouvons aucun plaisir à contempler les choses célestes, si la connaissance de Dieu ne présente aucun intérêt pour nous, si nous ne trouvons aucun charme à contempler le caractère du Christ, si la notion de sainteté nous laisse indifférents, soyons assurés que notre espérance est vaine. La conformité parfaite avec la volonté divine, voilà le but élevé que le chrétien doit se proposer. Il aimera parler de son Dieu, de Jésus, de la demeure de félicité et de pureté qu'il est allé préparer pour ceux qui l'aiment. Ceux qui ont contemplé ces sujets, ceux dont l'âme s'est délectée des précieuses assurances de Dieu, ont goûté, nous dit l'apôtre, « les puissances du siècle à venir » (Hébreux 6:4, 5). – Testimonies for the Church, volume 5, page 745 [1889] (voir Témoignages pour l'Église, volume 2, pages 399 et 400).

Si vous êtes en accord avec Dieu aujourd'hui, vous seriez prêts si le Christ revenait aujourd'hui. – In heavenly places, page 227 [1891].