Tout le monde peut-il être prophète ?

Déclarations d'Ellen White sur ce sujet

Pas par une volonté humaine

« En effet, aucun message de prophète n'a jamais été apporté par une volonté humaine : c'est portés par l'Esprit saint que des humains ont parlé de la part de Dieu. » 2 Pierre 1:21.

Le prophète parle sous l'inspiration divine, d'autres ne sont pas aussi directement inspirés

« Le prophète, dans le sens le plus élevé du mot, est celui qui parle sous l'inspiration divine, qui transmet au peuple les messages qu'il a lui-même reçus de Dieu. Mais ce terme désignait aussi ceux qui, sans être aussi directement inspirés, étaient appelés à enseigner au peuple les oeuvres et les voies du Seigneur. Pour former ces maîtres, Samuel organisa, selon l'ordre divin, les écoles de prophètes. » – Education, page 54.

Guidé par Dieu, mais pas inspiré dans son sens le plus complet

Un frère a demandé à Soeur White : « Pensez-vous que nous devions comprendre la vérité par nous-mêmes ? Pourquoi ne pouvons-nous pas prendre les vérités que d'autres ont rassemblées et y croire, parce qu'ils ont étudié ces sujets en profondeur, puis nous sentir libres d'avancer sans taxer l'étude de toutes ces questions de productions de l'esprit ? Ne pensez-vous pas que ces hommes qui ont dans le passé mis en avant la vérité étaient inspirés de Dieu ? »

« Je n'oserais pas dire qu'ils n'étaient pas guidés par Dieu, car c'est le Christ qui conduit dans toute la vérité. En revanche, en ce qui concerne l'inspiration dans le sens le plus complet de ce terme, je réponds que non. » – Counsels to Writers and Editors, pages 33 à 34.

L'assistance des anges n'est pas un argument pour prétendre à l'inspiration

A propos de Martin Luther, Ellen White a affirmé : « Des rayons de lumière émanant du trône de Dieu révélaient au jeune étudiant entouré d'anges les trésors de la vérité. »La tragédie des siècles, page 130.

Voici ce qu'elle écrit sur William Miller :

« Dieu envoya son ange pour agir sur le coeur d'un fermier qui ne croyait pas à la Bible et l'amena à étudier les prophéties. Les anges de Dieu visitèrent maintes fois cet homme pour ouvrir son intelligence afin qu'il comprenne les prophéties, qui jusque-là avaient été obscures pour le peuple de Dieu. » – Premiers écrits, page 229.

D'après des sources fiables, on nous a raconté que Mme White aurait déclaré lors d'une conversation à propos d'Uriah Smith qu'elle avait vu un ange se tenant à ses côtés pendant qu'il écrivait. Bien qu'il n'existe aucun document écrit attestant ce propos, il n'est pas incohérent avec la citation au-dessus. Mais nous avons de bonnes raisons de croire que ces hommes, bien qu'aidés par l'Esprit de Dieu, n'étaient pas inspirés comme l'étaient les prophètes.

Ellen White rapporte en 1895 une anecdote d'un colporteur qui lui posa directement la question de l'inspiration des livres rédigés par Uriah Smith. « Vous croyez qu'ils sont inspirés, n'est-ce pas ? » lui demanda-t-il. Sa réponse montre qu'elle reconnaissait la folie de cette question : « Vous pouvez répondre à cette question, je ne le ferai pas. » Lettre 15, 1895.

Ellen White débat de ce sujet en 1894

« De temps en temps, on me rapporte des déclarations que Soeur White aurait faites mais qui me sont complètement étrangères, et qui ne manquent pas de tromper les gens sur mes idées et enseignement réels.

Une soeur, dans une lettre à ses amis, évoque avec beaucoup d'enthousiasme une affirmation de frère Jones, selon laquelle Soeur White a vu que l'heure était venue où tous peuvent avoir le don de prophétie dans la même mesure que ceux qui ont aujourd'hui des visions, si nous avons une bonne relation avec Dieu.

Où se situe l'autorité dans cette déclaration ? Je veux croire que cette soeur n'a pas compris frère Jones, car je ne peux pas m'imaginer qu'il ait fait une telle déclaration.

L'auteur continue : Frère Jones a dit la nuit dernière que c'est le cas, non pas que Dieu parlera à tous pour le bénéfice de tous les autres mais à chacun pour son propre profit, et qu'ainsi la prophétie de Joël sera accomplie. Il a affirmé que c'est déjà en train de se produire à divers endroits. Il s'est exprimé là-dessus comme s'il pensait que personne d'autre n'ait un rôle de leader comme celui que Soeur White a et continuera d'avoir. Il a fait un parallèle avec Moïse, qui était un guide, tandis que beaucoup d'autres sont cités comme prophétisant, sans que leurs prophéties n'aient été inclues dans le canon. (…)

Je n'hésite pas à dire que ces idées liés à la prophétie auraient mieux fait de ne jamais être exprimées. C'est le genre d'affirmation qui prépare le chemin à un état dont Satan tirera certainement profit pour créer de fausses manifestations. C'est dangereux, car non seulement des personnes mal affermies seront amenées au fanatisme, mais en plus les personnes choisies profiteront de cet engouement pour aller plus loin dans leurs motifs égoïstes.

« Jésus a avertis en déclarant : Gardez-vous des prophètes de mensonge. Ils viennent à vous déguisés en moutons, mais au dedans ce sont des loups voraces. C'est à leurs fruits que vous les reconnaîtrez. Ainsi parle le SEIGNEUR (YHWH) des Armées : N'écoutez pas les paroles des prophètes qui parlent en prophètes pour vous ! Ils vous abusent par des discours futiles ; ils ne racontent pas ce qui vient de la bouche du SEIGNEUR, mais les visions de leur propre coeur. Si alors quelqu'un vous dit : "Le Christ est ici !" ou : "Il est là !", ne le croyez pas. Car des christs de mensonge et des prophètes de mensonge se lèveront ; ils donneront de grands signes et des prodiges de façon à égarer, si possible, même ceux qui ont été choisis. Je vous ai prévenus. » – Lettre 6 a, 16 mars 1894, publié dans Selected Messages, volume 3, pages 340 à 341.

Avertissement à A. Jones

« Vous ne pouvez faire preuve de trop de de prudence quand vous parlez du don de prophétie, et que vous affirmez que j'ai dit ceci ou cela sur ce sujet. Je sais trop bien que de telles déclarations encouragent des hommes, des femmes, voire des enfants, à s'imaginer qu'ils ont reçu de Dieu des révélations particulièrement lumineuses, qu'ils n'ont nullement reçues. Il m'a été montré que ceci sera l'un des chefs-d'oeuvre de Satan pour tromper le monde. Vous imprimez à l'oeuvre une direction qui ne pourra être corrigée qu'au pris de longs et pénibles efforts, si l'on veut éviter à la cause de Dieu une autre explosion de fanatisme … » – Lettre 103, 1894, publiée dans Messages choisis, volume 2, page 98.

White Estate
Washington, DC
5 novembre 1969
Ressaisi en mars 1989