La compréhension d'Ellen White sur la manière dont Dieu s'exprime

Premier élément tiré de La tragédie des siècles

Avant que le péché ne vienne, Adam jouissait d'une communion parfaite avec son Créateur. Depuis que l'homme s'est séparé de Dieu par sa transgression, la race humaine s'est coupée de ce privilège élevé. Pourtant, par le plan de la rédemption, la voie a été ouverte afin que tous les habitants de la terre puissent encore être reliés avec le ciel. Dieu a communiqué avec les hommes par son Saint Esprit, et les lumières divines ont été données au monde par des révélations aux serviteurs qu'Il s'est choisi :

« C'est poussés par le Saint-Esprit que des hommes ont parlé de la part de Dieu. » (2 Pierre 1:21).

Lors des vingt-cinq premiers siècles de l'histoire humaine, il n'existait pas de révélation écrite. Ceux qui avaient été enseignés par Dieu communiquaient leur savoir à d'autres, et cette transmission se fit de père en fils, sur plusieurs générations. La préparation de la parole écrite commença à l'époque de Moïse. Les révélations inspirées prirent alors forme dans un livre inspiré. Ce travail continua pendant une longue période seize siècles, depuis Moïse, l'historien de la création et de la loi, jusqu'à Jean, le narrateur des vérités les plus sublimes de l'évangile.

La Bible désigne Dieu comme son auteur, bien qu'elle ait été écrite par des mains humaines, et qu'elle présente dans le style varié de ses différents livres les caractéristiques de plusieurs écrivains. Les vérités révélées sont toutes « inspirées de Dieu » (2 Timothée 3:16), et pourtant, elle sont toutes exprimées dans des mots humains. Celui qui n'a pas de fin a dispensé sa lumière par son Saint Esprit aux esprits et coeurs de ses serviteurs. Il a donné des rêves et des visions, des symboles et des images, et ceux à qui la vérité était ainsi révélée les ont eux-même personnifié dans un langage humain.

Les Dix Commandements ont été prononcés par Dieu lui-même, et ont été écrits de Sa propre main. Ils sont donc d'essence divine et non humaine. Mais la Bible, avec ses vérités données par Dieu et exprimées dans les langues des hommes, présente une union du divin et de l'humain. Une telle union existait dans la nature du Christ, qui était le Fils de Dieu et le Fils de l'homme. C'est donc vrai aussi pour la Bible, comme pour le Christ, que « la Parole faite chair a habité parmi nous » (Jean 1:14).

Les livres de la Bible ont été écrits à diverses époques, par des hommes différents dans leur rang social et leur métier, dans leurs dons mentaux et spirituels. Ils présentent un large contraste dans le style, autant que dans la diversité de la nature des thèmes abordés. Diverses formes d'expression sont employées par divers auteurs. Souvent la même vérité est présentée de manière plus frappante par l'un que par l'autre. Du fait que plusieurs auteurs présentent un thème sous des aspects et des liens variés, il se peut qu'un lecteur superficiel, peu attentif ou rempli de préjugés puisse voir des divergences ou des contradictions, là où un étudiant réfléchi, déférent avec une plus grande lucidité discernera une harmonie sous-jacente.

Puisqu'elle est présentée par divers individus, la vérité est mise en valeur dans ses multiples aspects. Un auteur peut être plus profondément impressionné par un aspect d'une question. Il tient à ces éléments qui s'harmonisent avec son expérience ou avec sa capacité de perception et d'appréciation. Un autre se penchera sur un autre élément. Chacun d'eux, guidé par le Saint Esprit, présente ce qui l'a le plus impressionné : une facette différente de la vérité, mais une parfaite harmonie entre elles toutes. Toutes les vérités ainsi révélées s'unissent pour former un tout parfait, adapté pour répondre aux désirs des hommes dans toutes les circonstances et expériences de la vie.

Dieu s'est réjoui de communiquer sa vérité au monde par des intermédiaires humains, et c'est Lui-même, par son Saint Esprit, qui qualifie les hommes et les rend capables d'accomplir cette oeuvre. Il guide l'esprit dans le choix de ce qui doit être dit et écrit. Ce trésor a été confié à des vases terrestres, et néanmoins du Ciel. Ce témoignage est transmis par l'expression imparfaite des langues humaines, et pourtant c'est le témoignage de Dieu. L'enfant obéissant de Dieu en lequel il croit y contemple la gloire de la puissance divine, pleine de grâce et de vérité.

Dans sa Parole, Dieu a confié aux hommes la connaissance nécessaire au salut. Les Saintes Ecritures doivent être acceptées comme une révélation infaillible et pleine d'autorité de sa volonté. Elles sont la norme pour le caractère, le révélateur des doctrines et l'épreuve de l'expérience.

« Toute Ecriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice, afin que l'homme de Dieu soit accompli et propre à toute bonne oeuvre. » (2 Timothée 3:16). [voir La tragédie des siècles, pages 9 à 11].

Deuxième élément tiré de Messages choisis pages 21-24

Les objections à la Bible

Les auteurs de la Bible ont dû exprimer leurs idées dans un langage humain. Elle a été écrite par des hommes humains, qui ont été inspirés par le Saint-Esprit. A cause des imperfections de la compréhension humaine du langage, ou de la perversité de l'esprit humain, qui est astucieux pour s'évader de la vérité, nombreux sont ceux qui lisent la Bible et la comprennent pour se faire plaisir. Non pas que la difficulté se trouve dans la Bible. Des politiciens aux opinions opposées débattent sur les points de la loi dans le code, et adoptent des points de vue opposés dans leurs applications et dans ces lois.

Les Ecritures ont été données aux hommes, non en une chaîne continue de déclarations ininterrompues, mais par portions de génération en génération, alors que Dieu dans sa providence voyait une opportunité pertinente pour impressionner l'homme à des époques multiples et en des lieux variés. Les hommes ont écrit alors qu'ils étaient touchés par le Saint Esprit. D'abord il y a eu « l'herbe, puis l'épi, enfin le blé bien formé dans l'épi » (Marc 4:28). Voilà exactement ce que sont les déclarations bibliques pour nous.

Il n'existe pas toujours d'ordre parfait ou d'unité apparente dans les Ecritures. Les miracles du Christ ne sont pas donnés dans un ordre précis, mais nous sont donnés telles que les circonstances se sont produites, ce qui nécessita la révélation divine de la puissance du Christ. Les vérités de la Bible sont comme des perles cachées. On doit les chercher et creuser profondément, par des efforts minutieux, pour les déterrer. Ceux qui n'ont qu'une vision superficielle des Ecritures parleront des contradictions de la Bible et remettront en question son autorité, alors qu'ils n'ont qu'une connaissance superficielle qu'ils croient très profonde. Mais ceux dont les coeurs sont en harmonie avec la vérité et le devoir scruteront les Ecritures avec un coeur préparé à recevoir les impressions divines. L'âme illuminée voit une unité spirituelle, un imposant fil doré qui relie le tout, qui exige de la patience, de la réflexion et de la prière pour retracer ce précieux fil. De vives affirmations sur la Bible amènent à la scruter et révèlent les précieux joyaux de la vérité. On a pleuré de nombreuses fois, prié plusieurs fois, afin que le Seigneur accorde la compréhension de Sa Parole.

La Bible ne nous est pas donnée dans un langage surhumain grandiose. Afin de toucher l'homme là où il était, Jésus a revêtu l'humanité. La Bible doit de même être exprimée dans le langage des hommes. Tout ce qui est humain est imparfait. Divers sens peuvent être exprimés par le même mot, et il n'existe pas un mot pour chaque idée distincte. La Bible a été donnée pour des buts pratiques.

Les esprits sont impressionnés différemment. Tous ne comprennent pas les expressions et les déclarations de la même manière. Certains comprennent ce qui convient à leurs manières particulières de penser et à leurs cas précis. Les idées préconçues, les préjugés et les émotions fortes exercent une forte influence pour obscurcir la compréhension et embrouiller l'esprit, même en lisant les mots des écrits sacrés.

Les disciples se rendant à Emmaüs avaient besoin que leur interprétation des Ecritures soit démêlée. Jésus marcha déguisé à leurs côtés, et il marcha avec eux en tant qu'homme. Commençant par Moïse et les prophètes, il leur enseigna toutes choses le concernant, sa vie, sa missions, ses souffrances et sa mort, tels que la Parole de Dieu les avait annoncés. Il éclaira leur compréhension afin qu'ils comprennent les Ecritures. O combien Il démêla rapidement les noeuds et leur montra l'unité et la vérité divine des Ecritures et ô combien les hommes de notre époque ont tant besoin que leur compréhension soit éclairée !

La Bible a été écrite par des hommes inspirés, et elle ne l'a pas été dans le mode de pensée et de l'expression de Dieu, mais bien dans celle de l'humanité. Dieu n'est pas représenté en tant qu'auteur. Les hommes disent souvent que telle ou telle expression n'est pas semblable à Dieu. Mais Dieu ne s'est pas mis lui-même dans des mots, dans une logique, ou une rhétorique, ou à l'épreuve dans la Bible. Les auteurs de la Bible ont été les correspondants de Dieu, et non sa plume. Qu'on examine plusieurs de ces auteurs.

Ce ne sont pas les mots de la Bible qui sont inspirés, mais ce sont les hommes qui l'ont été. L'inspiration n'agit pas sur les mots ou les expressions des hommes, mais bien sur l'homme lui-même, qui sous l'influence du Saint-Esprit, est imprégné de pensées. Mais les paroles reçoivent la marque de l'esprit humain. L'esprit divin est diffusé, la volonté divine est aussi combinée avec l'esprit et la volonté de l'homme. Les déclarations des hommes sont donc la parole de Dieu. (Manuscrit 24, 1886 ; écrit en Europe en 1886).

L'unité dans la diversité

On trouve de la diversité dans un arbre, on trouve rarement deux feuilles identiques. Et pourtant cette diversité vient s'ajouter à la perfection de l'arbre en tant que tout.

On pourrait se demander la raison de la présence, dans notre Bible, de Matthieu, de Marc, de Luc et de Jean dans les Evangiles, et des Actes des apôtres, ou tous les auteurs des épîtres, qui abordent tous les mêmes choses.

Le Seigneur nous a donné sa Parole de la manière exacte dont Il le voulait. Il l'a donnée à divers auteurs qui ont chacun leur personnalité, bien que racontant la même histoire. Leurs témoignages sont réunis dans un livre et ressemblent à des témoignages lors d'une rencontre. Ils ne représentent pas ce qui se passe dans le même style identique. Chacun a sa propre expérience, et cette diversité élargit et approfondit la connaissance qui met en valeur les besoins de toutes sortes de personnes. Ce qui est exprimé ne l'est pas dans une uniformité définie, comme si c'était fondu dans un moule, rendant chaque récit monotone. Dans une telle uniformité, il manquerait la grâce et la beauté caractéristique …

Le Créateur de toute idée peut influencer des esprits différents de la même pensée, mais chacun peut l'exprimer d'une façon différente sans toutefois se contredire. Il est un fait que cette différence existe mais elle ne doit ni nous rendre perplexe ni nous troubler. Il est rare que deux personnes voient la vérité et l'expriment de manière exactement identique. Chacune s'appuie sur des éléments spécifiques que son parcours et l'enseignement qu'elle aura reçu aura façonnée pour qu'elle les appréhende ainsi. La lumière du soleil sur divers objets leur donne à chacun une nuance particulière.

Par l'inspiration de Son Esprit, le Seigneur a donné la vérité à ses apôtres, afin qu'elle soit exprimée selon le développement de leurs esprits par le Saint Esprit. Mais l'esprit n'est pas étroit, comme s'il devait se plier à un certain moule. (Lettre 53, 1900).