La compréhension qu'a l'Eglise Adventiste du Septième Jour de l'autorité d'Ellen White

Elément n°1 : L'inspiration et l'autorité des écrits d'Ellen White

[Extrait tiré de The Adventist Review, du 23 décembre 1982]

Publié par l'Institut de Recherche Biblique de la Conférence Générale des Adventistes du Septième Jour.

Déclaration d'une compréhension actuelle

En réponse à des demandes, une déclaration sur le rapport entre les écrits d'Ellen White et la Bible a été préparée au départ par un comité ad hoc de la Conférence Générale. Cette déclaration a été publiée dans The Adventist Review du 15 juillet 1982 et dans le numéro d'août 1982 de Ministry, les lecteurs étant invités à y répondre. Leurs suggestions ainsi que celles de nombreux groupes ont permis d'affiner cette déclaration dans sa forme actuelle. Bien qu'elle n'ait pas été votée, nous croyons que cette participation mondiale dans son élaboration reflète les opinions de l'église sur le sujet qu'il aborde. – Institut de Recherche Biblique.

Dans la déclaration des Croyances Fondamentales votée par la Conférence Générale des Adventistes du Septième Jour à Dallas en avril 1980, le préambule déclare : « Les Adventistes du Septième Jour acceptent la Bible comme leur seul credo et considèrent des croyances fondamentales certaines comme étant les enseignements des Saintes Ecritures ». Le chapitre 1 reflète la compréhension de l'église de l'inspiration et de l'autorité des Ecritures, tandis que le chapitre 17 aborde la compréhension de l'Eglise des écrits d'Ellen White en lien avec les Ecritures.

Voici ce que ces chapitres déclarent :

Chapitre 1 – Les saintes Ecritures

Les saintes Ecritures l'Ancien et le Nouveau Testament sont la Parole de Dieu écrite, communiquée par l'inspiration divine au moyen de saints hommes de Dieu qui ont parlé et écrit sous l'impulsion du Saint-Esprit. Dans cette Parole, Dieu a confié à l'homme la connaissance nécessaire au salut. Les saintes Ecritures constituent la révélation infaillible de sa volonté. Elles sont la norme du caractère, le critère de l'expérience, le fondement souverain des doctrines et le récit digne de confiance des interventions de Dieu dans l'histoire. Voir 2 Pierre 1:20 à 21 ; 2 Timothée 3:16 à 17 ; Psaumes 119:105 ; Proverbes 30:5 à 6 ; Esaïe 8:20 ; Jean 17:17 ; 1 Thessaloniciens 2:13 ; Hébreux 4:12.

Chapitre 17 – Le don de prophétie

La prophétie fait partie des dons du Saint-Esprit. Ce don est l'une des marques distinctives de l'Eglise du reste et s'est manifesté dans le ministère d'Ellen White. Les écrits de cette messagère du Seigneur sont une source constante de vérité qui fait autorité et procure à l'Eglise encouragements, directives, instructions et répréhension. Ils stipulent que la Bible est le critère auquel il convient de soumettre tout enseignement et toute expérience. Voir Joël 2:28 à 29 ; Actes 2:14 à 21 ; Hébreux 1:1 à 3 ; Apocalypse 12:17 ; 19:10.

Les affirmations et dénégations qui suivent s'appliquent aux questions qui ont été suscitées sur l'inspiration et l'autorité des écrits d'Ellen White ainsi que leur lien avec la Bible. Ces clarifications doivent être prises dans leur ensemble. Elles consistent en une tentative d'exprimer la compréhension actuelle des Adventistes du Septième Jour. Ils ne doivent pas être interprétés, ni faire partie, des deux déclarations doctrinales citées précédemment.

Affirmations

  1. Nous croyons que l'Ecriture est la Parole de Dieu révélée divinement et qu'elle est inspirée par le Saint-Esprit.
  2. Nous croyons que le canon de l'Ecriture n'est composé que des soixante-six livres de l'Ancien et du Nouveau Testament.
  3. Nous croyons que l'Ecriture est le fondement de la foi et l'autorité finale dans toutes les questions de la doctrine et de la pratique.
  4. Nous croyons que l'Ecriture est la Parole de Dieu dans un langage humain.
  5. Nous croyons que l'Ecriture enseigne que le don de prophétie se manifestera dans l'Eglise chrétienne après l'époque du Nouveau Testament.
  6. Nous croyons que le ministère et les écrits d'Ellen White sont une manifestation du don de prophétie.
  7. Nous croyons qu'Ellen White a été inspirée par le Saint-Esprit et que ses écrits, qui sont le produit de cette inspiration, sont applicables et qu'ils font autorité, en particulier parmi les Adventistes du Septième Jour.
  8. Nous croyons que les buts des écrits d'Ellen White comprennent le fait d'être guidé dans la compréhension des enseignements scripturaires et leur application, avec l'urgence prophétique, à la vie spirituelle et morale.
  9. Nous croyons que l'acceptation du don prophétique d'Ellen White est essentiel à la nourriture et à l'unité de l'Eglise adventiste du Septième jour.
  10. Nous croyons que l'usage par Ellen White de sources littéraires et de secrétaires a ses équivalents pour certains des écrits de la Bible.

Réfutations

  1. Nous ne croyons pas que la qualité ou le niveau d'inspiration dans les écrits d'Ellen White soit différent de celui de l'Ecriture.
  2. Nous ne croyons pas que les écrits d'Ellen White soient un ajout au canon de l'Ecriture sacrée.
  3. Nous ne croyons pas que les écrits d'Ellen White fonctionnent comme le fondement et l'autorité finale de la foi chrétienne comme c'est le cas pour l'Ecriture.
  4. Nous ne croyons pas qu'on puisse se servir des écrits d'Ellen White en tant que base doctrinale.
  5. Nous ne croyons pas que l'étude des écrits d'Ellen White puisse remplacer celle de l'Ecriture.
  6. Nous ne croyons pas que l'Ecriture puisse être comprise seulement à travers les écrits d'Ellen White.
  7. Nous ne croyons pas que les écrits d'Ellen White donnent toute la signification de l'Ecriture.
  8. Nous ne croyons pas que les écrits d'Ellen White soient essentiels pour la proclamation des vérités de l'Ecriture pour une société dans son ensemble.
  9. Nous ne croyons pas que que les écrits d'Ellen White soient le produit d'une simple piété chrétienne.
  10. Nous ne croyons pas que l'usage par Ellen White de sources littéraires et de secrétaires nie l'inspiration de ses écrits.

C'est pourquoi nous concluons qu'une compréhension juste de l'inspiration et de l'autorité des écrits d'Ellen White évitera deux écueils : d'une part, considérer ses écrits comme fonctionnant à un niveau canonique identique à celui de l'Ecriture, et d'autre part, les considérer comme de la simple littérature chrétienne.

Elément n°2 : le don de prophétie

[Extrait de Ce que croient les adventistes … : 27 vérités bibliques fondamentales, pages 232 à 233]

L'esprit de la prophétie et la Bible. Les écrits d'Ellen White ne se substituent pas à l'Ecriture. Ils ne peuvent pas être placés au même niveau. Les saintes Ecritures sont le seul et unique critère par lequel ses écrits comme les autres doivent être jugés et auquel ils doivent être soumis.

1. La Bible, critère suprême

Les adventistes acceptent pleinement le principe sola scriptura de la Réforme : la Bible est son propre interprète, et elle seule est le fondement de toutes les doctrines. Les fondateurs de l'Eglise Adventiste du Septième Jour ont élaboré des croyances fondamentales en étudiant la Bible. Ils n'ont pas reçu ces doctrines par des visions d'Ellen White. Son rôle principal, pendant cette élaboration des doctrines, a été de les guider dans la compréhension de la Bible et de confirmer les conclusions obtenues par l'étude de la Bible. 1

Ellen White elle-même croyait et enseignait que la Bible est la norme ultime pour l'Eglise. Dans son premier livre, publié en 1851, elle écrit : « Cher lecteur, je vous recommande la Parole de Dieu comme la règle de votre foi et de votre cheminement. C'est par la Parole de Dieu que nous devons être jugés. » 2 Elle n'a jamais changé d'opinion à ce sujet. De nombreuses années plus tard, elle écrit : « Dans sa Parole, Dieu a confié aux hommes la connaissance nécessaire au salut. Les saintes Ecritures doivent être acceptées comme une révélation infaillible et pleine d'autorité de Sa volonté. Elles constituent la norme du caractère, le révélateur des doctrines et l'épreuve du cheminement. » 3 En 1909, lors de sa dernière allocution devant l'assemblée générale de l'Eglise, elle ouvrit la Bible, et, la tenant grande ouverte devant l'auditoire, elle déclara : « Frères et soeurs, je vous recommande ce Livre. » 4

Pour répondre à des croyants qui considéraient ses écrits comme un ajout à la Bible, elle dit : « J'ai pris cette précieuse Bible et je l'ai entourée de plusieurs volumes des Témoignages pour l'Eglise, donnés pour le peuple de Dieu. (…) Vous ne connaissez pas les Ecritures. Si vous aviez fait de la Parole de Dieu votre sujet d'étude, avec le désir d'atteindre la norme biblique et de parvenir à la perfection chrétienne, vous n'auriez pas eu besoin des Témoignages. C'est parce que vous avez négligé de vous familiariser avec le Livre inspiré de Dieu qu'Il a cherché à vous atteindre par des témoignages simples et directs, attirant votre attention vers les mots inspirés auxquels vous n'aviez pas pris la peine d'obéir, et vous pressant de diriger vos vies en cohérence avec ses enseignements purs et élevés. 5

2. Un guide vers la Bible

Elle a perçu son travail comme consistant à ramener les gens vers la Bible. « On n'accorde que peu d'intérêt à la Bible », et donc « le Seigneur a donné une plus petite lumière pour amener les hommes et les femmes à la plus grande lumière ». 6 « La Parole de Dieu suffit pour éclairer l'esprit le plus embrumé et peut être comprise par ceux qui désirent la comprendre. Mais malgré tout, certains qui professent étudier la Parole de Dieu vivent en opposition directe à ses enseignements les plus clairs. Alors, afin que les hommes et les femmes n'aient plus d'excuse, Dieu donne des témoignages clairs et tranchants, les ramenant à la Parole qu'ils avait négligé de suivre. » 7

3. Un guide pour comprendre la Bible

Ellen White considérait ses écrits comme un guide pour une meilleure compréhension de la Bible. « Ce n'est pas une vérité supplémentaire qui est apportée, mais à travers les Témoignages, Dieu simplifie les grandes vérités déjà données et selon les voies qu'Il a choisies, Il les présente à ce peuple pour que leur esprit s'éveille et qu'il en soit imprégné, que personne n'ait plus d'excuse. Les témoignages écrits ne sont pas donné pour apporter une nouvelle lumière, mais pour laisser une empreinte vivante, dans les coeurs, des vérités de l'inspiration déjà accordées. » 8

4. Un guide pour appliquer les principes de la Bible

La plupart de ses écrits appliquent les conseils bibliques à la vie quotidienne. Ellen White dit qu'elle a été « dirigée pour mettre en valeur des principes généraux, à l'oral et à l'écrit, et en même temps pour préciser les dangers, les erreurs et les péchés de certaines personnes, afin que tous soient prévenus, réprouvés et conseillés ». 9 Le Christ avait promis une telle direction prophétique pour son Eglise. Comme Ellen White l'a remarqué, « le fait que Dieu révèle sa volonté aux hommes à travers sa Parole, ne rend pas moins inutile la présence et l'oeuvre constante du Saint-Esprit. Au contraire, l'Esprit avait été promis par notre Sauveur, pour que la Parole s'ouvre à ses serviteurs, pour éclairer et pour que ses enseignements s'appliquent. » 10

Un défi pour le croyant. La prophétie de l'Apocalypse, selon laquelle « le témoignage de Jésus » se manifesterait par « l'esprit de la prophétie » dans les derniers jours de l'histoire terrestre, lance à chacun le défi de refuser une attitude d'indifférence ou d'incroyance, mais d' « examiner toutes choses » et de « retenir ce qui est bon ». Il y a beaucoup à gagner ou à perdre selon que nous menons ou non cet examen prescrit par la Bible. Josaphat disait : « Mettez toute votre confiance dans le Seigneur votre Dieu, et vous serez forts. Mettez toute votre confiance dans ses prophètes, et vous remporterez la victoire ! » (2 Chroniques 20:20). Ces paroles sont encore vraies aujourd'hui.

Notes

  1. 1. T. Jemison, A Prophet Among You, pages 208 à 210 ; I. Froom, Movement of Destiny, Review and Herald, Washington DC, 1971, pages 91 à 132 ; G. Damsteegt, Foundations of Seventh-Day Adventist Message and Mission, pages 103 à 293.
  2. 2. Ellen White, Premiers écrits, page 78.
  3. 3. Ellen White, La tragédie des siècles, page 11.
  4. 4. William Spicer, The Spirit of Prophecy in the Advent Movement, Review and Herald, Washington DC 1937, page 30.
  5. 5. Ellen White, Testimonies, volume 5, page 663.
  6. 6. Ellen White, « An open letter », Review and Herald, 20 janvier 1903, page 15.
  7. 7. Ellen White, Testimonies, volume 5, page 663.
  8. 8. Ellen White, Testimonies, volume 5, page 665.
  9. 9. Ellen White, Testimonies, volume 5, page 660.
  10. 10. Ellen White, La tragédie des siècles, page 11.