Nouvelles du Ellen G. White Estate

Ellen G. white EstateUne bonne nouvelle qui réjouira les lecteurs habitués à consulter les écrits d’Ellen White dans la langue originale. Après avoir édité sur CD-ROM l’intégralité des published writings (écrits publiés par l’auteur, c’est-à-dire sous la forme de livres ou d’articles de revues), le White Estate travaille depuis plusieurs années à la réalisation d’une édition des unpublished writings. Comme nous l’avons plusieurs signalé, cette édition prend du temps en raison de l’impressionnant travail d’annotation en bas de page indispensable à la compréhension de certains manuscrits. Cette édition n’est pas encore achevée, mais bonne nouvelle … ces manuscrits seront totalement accessibles au moment de l’assemblée mondiale (conférence générale) de l’été 2015. Cela, avant même la fin du travail d’édition avec notes de bas de page. Bonne lecture aux amateurs, et rendez-vous en 2015.

Séminaire à Gland

Date : samedi 05 octobre 2013

Lieu : Gland, Suisse

Adresse : La Lignière 12. 1196. Gland.
Pasteurs : Patrick Maeder, Pierrick Avelin
Téléphone : 00 41 (0)32 863 13 26 / 00 41 (0)22 364 05 04
Contact : dpmaeder@bluewin.ch ; pierrick.avelin@adventiste.ch

Chapelle Eglise Adventiste La Lignière à Gland, Suisse

Eglise Adventiste La Lignière à Gland, SuisseSamedi 10 H 30 - Prédication : Recevoir la foi

Notre méditation s’intéressera à la manière dont le Christ parle de la foi et précisément, dans les évangiles, lorsqu’il la décrit positivement. Quelle leçon apprenons-nous la foi, lorsque Jésus la reconnaît, voire … l’admire ? Parmi les quelques textes qui racontent cette reconnaissance de la foi, nous retiendrons principalement le récit de Luc 7, 1-10. Dans ce texte, Jésus reconnaît la foi un officier romain : « En entendant ces mots, Jésus fut plein d'admiration pour lui ; il se tourna vers la foule qui le suivait et dit : « Je vous le déclare, même en Israël je n'ai pas trouvé une telle foi ». Curieux miracle que celui-ci, où Jésus ne rencontre pas le demandeur et où le miracle lui-même n’est pas décrit !

Séminaire à Lausanne

Date : dimanche 22 septembre 2013

Lieu : Lausanne, Suisse

LausanneAdresse : Eglise adventiste, 8, avenue de l’Eglise anglaise. 1006 Lausanne. Suisse.
Horaire du séminaire : 9 H 15 - 16 H 30

Herméneutique

Nature et raison d'être de l'inspiration prophétique

Comment l’auteur Ellen White comprend-elle l’inspiration ?

La compréhension que le lecteur d'un texte peut avoir de son inspiration dépend en grande partie, sans qu'il s'en rende toujours compte, de certaines de ses propres convictions préalables. L'image qu'il se fait de Dieu influence la manière dont il imagine qu'il se révèle dans le texte sacré. Sa compréhension de l'homme affecte tout autant l'idée qu'il se fait de l'inspiration. Elle détermine l'aptitude du prophète en tant que récepteur du message divin. Mais aussi la compétence de ses auditeurs et lecteurs. Un grand nombre de lecteurs présupposent que le récepteur (prophète), ou plutôt la chaîne des récepteurs (dont nous sommes également), soit sans défaut dans la réception même, et dans la transmission de ce dire de Dieu.

Parler d'inspiration, c'est parler d'un Dieu qui se limite, c'est aussi parler de la vulnérabilité du message transmis. Le texte est vulnérable. Dieu l'a choisi ainsi, préférant l'imperfection d'un texte reçu par un humain pour des humains, à une perfection textuelle absolue. C’est le choix de Dieu pour rencontrer l'humanité.

La vulnérabilité du texte sacré concerne non seulement les limites de la réception du dire de Dieu, de sa transmission, de sa rédaction. Mais tout autant les limites de ma lecture d'homme imparfait, subjectif, sélectif dans ma manière de recevoir le dire de Dieu. L'inévitable pluralité de la lecture invite donc à la tolérance, à l'accueil d'autres lectures.

Séminaire à Saint-Brieuc

Date : samedi 20 juillet 2013

Lieu : Saint-Brieuc (Côtes d’Armor), France

Baie de Saint-BrieucAdresse : 11, rue Jean-Jacques Rousseau. 22000 - Saint-Brieuc.
Contact : Stéphane Pinabel (stephane.pinabel@orange.fr)

Matin (10 h) Méditation :

Recevoir la foi

Notre méditation s’intéressera à la manière dont le Christ parle de la foi et précisément, dans les évangiles, lorsqu’il la décrit positivement. Quelle leçon apprenons-nous la foi, lorsque Jésus la reconnaît, voire … l’admire ? Parmi les quelques textes qui racontent cette reconnaissance de la foi, nous retiendrons principalement le récit de Luc 7, 1-10. Dans ce texte, Jésus reconnaît la foi un officier romain : « En entendant ces mots, Jésus fut plein d'admiration pour lui ; il se tourna vers la foule qui le suivait et dit : « Je vous le déclare, même en Israël je n'ai pas trouvé une telle foi ». Curieux miracle que celui-ci, où Jésus ne rencontre pas le demandeur et où le miracle lui-même n’est pas décrit !

Méditation à Saint-Claude

Date : samedi 06 juillet 2013

Lieu : Saint-Claude (Jura), France

Saint-ClaudeAdresse : 22, rue des Etapes. 39200 - Saint-Claude.
Contact : Gaston Fernoc (g.fernoc@numericable.com)

Recevoir la foi

Notre méditation s’intéressera à la manière dont le Christ parle de la foi et précisément, dans les évangiles, lorsqu’il la décrit positivement. Quelle leçon apprenons-nous la foi, lorsque Jésus la reconnaît, voire … l’admire ? Parmi les quelques textes qui racontent cette reconnaissance de la foi, nous retiendrons principalement le récit de Luc 7, 1-10. Dans ce texte, Jésus reconnaît la foi un officier romain : « En entendant ces mots, Jésus fut plein d'admiration pour lui ; il se tourna vers la foule qui le suivait et dit : « Je vous le déclare, même en Israël je n'ai pas trouvé une telle foi ». Curieux miracle que celui-ci, où Jésus ne rencontre pas le demandeur et où le miracle lui-même n’est pas décrit !

Remise des diplômes avec toge à Collonges

Clôture académique 2013 de la Faculté adventiste de théologie…à propos des toges

Promotion 2013 Licence/Master Faculté adventiste de théologie

La Faculté de théologie a décerné une vingtaine de diplômes (Licence/Master) à ses étudiants. Une belle promotion. Ah ! mais les étudiants et les professeurs étaient vêtus de la robe universitaire… qui suscite encore quelques réactions parmi les visiteurs, même si cela se pratique à Collonges depuis plus de vingt ans. « Pourquoi copiez-vous les américains ? » « On se croirait à Rome ! » et les petits sourires animent la discussion et les curieux repartent non convaincus ! Mais au fait, que viennent faire les Américains et les Romains dans cette affaire ?

Ce genre de vêtement académique se porte dans la plupart des pays du monde et le non-initié le remarque surtout aux Etats-Unis. C’est normal, il y a tellement d’universités dans ce grand pays. Alors, américain, romain ? Ni l’un, ni l’autre, mais bien français !

Excellentes nouvelles du Campus adventiste du Salève

Campus adventiste du SalèveLes cérémonies de clôture de l’année universitaire 2012-2013 ont eu lieu le premier week-end de juin, rassemblant du vendredi soir au dimanche midi l’ensemble des élèves et des étudiants autour de leurs professeurs pour fêter cette fin d’année. Si l’institut de langue (IFLE) et la faculté de théologie (FAT) ont procédé à la remise des diplômes, il faut encore attendre quelques semaines pour que les lycéens planchent sur les épreuves du bac.

Cependant, comme chaque année, ce beau week-end se vit ensemble, des plus petits aux plus grands. Un esprit de famille unit ce grand campus, dont le maire de Collonges disait dans son allocution du dimanche matin qu’il formait des stars. Beaucoup de villages de France, commentait Monsieur Pierre-Henri Thévenoz, s’honorent de la présence d’une star du sport, du cinéma ou de la musique qui fait connaître le village au monde entier. A Collonges, vous êtes nos stars, concluait cet ami du campus, avec lequel collaborent régulièrement plusieurs membres de notre campus au sein du conseil municipal.

Séminaire à Paris-Est

Date : samedi 15 juin 2013

Lieu : Stains, France

Adresse : Centre de Congrès Evangélique, 34 avenue Charles de Gaulle, 93240 Stains.
Contact : Pasteur Eddy Carneva
01 64 16 04 47
06 98 13 79 51
eddy.carneva@adventiste.org

Matin – méditation

Dieu dans la création

Le récit de la création contient la première représentation de Dieu que nous offre la Bible. Il nous parle de la créativité de celui qui donne la vie à tout ce qui existe : minéral, animal, humain. C’est souvent ce que l’on retient de ce récit. Ce n’est pourtant pas la seule attitude, la seule description de Dieu de ces pages. Il est aussi celui qui s’assied, prend du temps pour ne rien produire, pour s’arrêter. Pour contempler. Pas seulement pour faire, mais pour être. Et être tout près de l’être humain à qui il vient de donner la vie. Nous proposons un instant d’émerveillement sur deux très belles descriptions de ce Dieu qui est : celle de l’Esprit de Dieu et celle du sabbat. Nous y découvrirons un Dieu qui refuse de s’imposer à l’humain pour le dominer. Ces premières pages de la Bible témoignent d’un Dieu qui aime l’être humain avec une infinie délicatesse, qui désire répondre à ses besoins les plus profonds et s’incarner dans sa vie. Le premier récit de Noël de la Bible.

Méditation à l’église du campus de Collonges

Date : samedi 08 juin 2013

Lieu : Collonges sous Salève, France

Eglise du campus adventisteAdresse : Eglise du campus - chemin du Pérouzet. 74160 Collonges sous Salève
Téléphone : 04 50 43 22 27
Contact : Centre de recherche Ellen White

Recevoir la foi

Notre méditation s’intéressera à la manière dont le Christ parle de la foi et précisément, dans les évangiles, lorsqu’il la décrit positivement. Quelle leçon apprenons-nous la foi, lorsque Jésus la reconnaît, voire … l’admire ? Parmi les quelques textes qui racontent cette reconnaissance de la foi, nous retiendrons principalement le récit de Luc 7, 1-10. Dans ce texte, Jésus reconnaît la foi un officier romain : « En entendant ces mots, Jésus fut plein d'admiration pour lui ; il se tourna vers la foule qui le suivait et dit : « Je vous le déclare, même en Israël je n'ai pas trouvé une telle foi ». Curieux miracle que celui-ci, où Jésus ne rencontre pas le demandeur et où le miracle lui-même n’est pas décrit !

Retraite spirituelle à Bose

Date : vendredi 17 mai 2013 - dimanche 19 mai 2013

Lieu : Bose, Italie

Bose, ItalieFaculté adventiste de théologie - Etudiants Licence I
Adresse : Cascina Bose, 6 Magnano (BI) Italia I-13887
E-mail : ospiti@monasterodibose.it
Téléphone : (+39) 015 679 185
Télécopie : (+39) 015 679 294

Chaque année la classe de Licence I prend un temps de silence et de prière en pleine nature. Les étudiants vit cette belle expérience dans l’une ou l’autre des communautés monastiques de notre région. Dans les années passées, nous avons pris le chemin de Taizé, du monastère cistercien de Tamié, de la communauté des sœurs protestantes de Grandchamp, celle des sœurs catholiques de Bethléem près d’Annemasse. Cette année nous avons choisi de retourner en Italie. C’est la troisième fois qu’une classe de la Faculté adventiste de théologie se dirige vers Bose pour vivre une retraite spirituelle. Nous y retrouvons avec joie nos amis sœurs et frères de cette communauté vraiment très accueillante.