Séminaire

Gemeinde Akademie : Ellen White maître spirituel

Date : vendredi 01 novembre 2013 - dimanche 03 novembre 2013

Lieu : Université de Friedensau, Allemagne

Université de FriedensauContact :
Jenny Schoop (Jenny.Schoop@adventisten.de)
Andreas Schulze (H.A.Schulze@web.de)
Ottmar Wander (ottmar.wander@adventisten.de)

Ellen White, maître spirituel.Tel est le thème choisi pour ce week-end qui se déroule sur le campus de l’université de Friedensau (Allemagne). L’équipe organisatrice, Gemeinde Akademie, est une institution de l’Union adventiste de l’Allemagne du Nord qui réunit chaque année des chercheurs non professionnels passionnés par diverses disciplines de la théologie. En 2013 le sujet tourne autour du rôle de pédagogue joué par Ellen White dans le domaine de la spiritualité. Dans quelle mesure son action et ses écrits sont-ils a considérer comme une œuvre de spiritualité ?

Séminaire à Gland

Date : samedi 05 octobre 2013

Lieu : Gland, Suisse

Adresse : La Lignière 12. 1196. Gland.
Pasteurs : Patrick Maeder, Pierrick Avelin
Téléphone : 00 41 (0)32 863 13 26 / 00 41 (0)22 364 05 04
Contact : dpmaeder@bluewin.ch ; pierrick.avelin@adventiste.ch

Chapelle Eglise Adventiste La Lignière à Gland, Suisse

Eglise Adventiste La Lignière à Gland, SuisseSamedi 10 H 30 - Prédication : Recevoir la foi

Notre méditation s’intéressera à la manière dont le Christ parle de la foi et précisément, dans les évangiles, lorsqu’il la décrit positivement. Quelle leçon apprenons-nous la foi, lorsque Jésus la reconnaît, voire … l’admire ? Parmi les quelques textes qui racontent cette reconnaissance de la foi, nous retiendrons principalement le récit de Luc 7, 1-10. Dans ce texte, Jésus reconnaît la foi un officier romain : « En entendant ces mots, Jésus fut plein d'admiration pour lui ; il se tourna vers la foule qui le suivait et dit : « Je vous le déclare, même en Israël je n'ai pas trouvé une telle foi ». Curieux miracle que celui-ci, où Jésus ne rencontre pas le demandeur et où le miracle lui-même n’est pas décrit !

Séminaire à Lausanne

Date : dimanche 22 septembre 2013

Lieu : Lausanne, Suisse

LausanneAdresse : Eglise adventiste, 8, avenue de l’Eglise anglaise. 1006 Lausanne. Suisse.
Horaire du séminaire : 9 H 15 - 16 H 30

Herméneutique

Nature et raison d'être de l'inspiration prophétique

Comment l’auteur Ellen White comprend-elle l’inspiration ?

La compréhension que le lecteur d'un texte peut avoir de son inspiration dépend en grande partie, sans qu'il s'en rende toujours compte, de certaines de ses propres convictions préalables. L'image qu'il se fait de Dieu influence la manière dont il imagine qu'il se révèle dans le texte sacré. Sa compréhension de l'homme affecte tout autant l'idée qu'il se fait de l'inspiration. Elle détermine l'aptitude du prophète en tant que récepteur du message divin. Mais aussi la compétence de ses auditeurs et lecteurs. Un grand nombre de lecteurs présupposent que le récepteur (prophète), ou plutôt la chaîne des récepteurs (dont nous sommes également), soit sans défaut dans la réception même, et dans la transmission de ce dire de Dieu.

Parler d'inspiration, c'est parler d'un Dieu qui se limite, c'est aussi parler de la vulnérabilité du message transmis. Le texte est vulnérable. Dieu l'a choisi ainsi, préférant l'imperfection d'un texte reçu par un humain pour des humains, à une perfection textuelle absolue. C’est le choix de Dieu pour rencontrer l'humanité.

La vulnérabilité du texte sacré concerne non seulement les limites de la réception du dire de Dieu, de sa transmission, de sa rédaction. Mais tout autant les limites de ma lecture d'homme imparfait, subjectif, sélectif dans ma manière de recevoir le dire de Dieu. L'inévitable pluralité de la lecture invite donc à la tolérance, à l'accueil d'autres lectures.

Séminaire à Paris-Est

Date : samedi 15 juin 2013

Lieu : Stains, France

Adresse : Centre de Congrès Evangélique, 34 avenue Charles de Gaulle, 93240 Stains.
Contact : Pasteur Eddy Carneva
01 64 16 04 47
06 98 13 79 51
eddy.carneva@adventiste.org

Matin – méditation

Dieu dans la création

Le récit de la création contient la première représentation de Dieu que nous offre la Bible. Il nous parle de la créativité de celui qui donne la vie à tout ce qui existe : minéral, animal, humain. C’est souvent ce que l’on retient de ce récit. Ce n’est pourtant pas la seule attitude, la seule description de Dieu de ces pages. Il est aussi celui qui s’assied, prend du temps pour ne rien produire, pour s’arrêter. Pour contempler. Pas seulement pour faire, mais pour être. Et être tout près de l’être humain à qui il vient de donner la vie. Nous proposons un instant d’émerveillement sur deux très belles descriptions de ce Dieu qui est : celle de l’Esprit de Dieu et celle du sabbat. Nous y découvrirons un Dieu qui refuse de s’imposer à l’humain pour le dominer. Ces premières pages de la Bible témoignent d’un Dieu qui aime l’être humain avec une infinie délicatesse, qui désire répondre à ses besoins les plus profonds et s’incarner dans sa vie. Le premier récit de Noël de la Bible.

Séminaire en Sicile

Date : vendredi 26 avril 2013 - samedi 04 mai 2013

Lieu : Lentini et Piazza Armenina, Sicile

Lentini et Piazza Armenina, SicileThème général : L’adoration communautaire

Conférence sur le revivalisme

Date : samedi 20 avril 2013

Lieu : Berne, Suisse

Berne, SuisseAdresse : Eglise adventiste francophone. Thunstrasse 69 - Berne
Horaire : 16 h 30
Contact : Marie-Ange Bouvier
Courriel : miange.bouvier@gmail.com
Téléphone : domicile (00 41 31 932 07 91), bureau (00 41 31 359 15 28), mobile (00 41 76 383 15 25)

Le revivalisme dans l’histoire chrétienne

Depuis le XVIe siècle, l’histoire du protestantisme européen a été traversée par de multiples réveils et réformes, qui ont favorisé l’émergence, en Europe puis aux Etats-Unis, de mouvements de redynamisation de la foi appellés revivals ou awakenings. Certains réveils ont revendiqué cette appellation. Ce fut le cas du piétisme (Allemagne), du puritanisme, des revivals en Grande-Bretagne et en Amérique du Nord. Le mouvement millérite (du nom de William Miller) puis, dans son prolongement, l’Eglise adventiste, affirmeront compter parmi les fruits de ces réveils. Depuis l’origine, la spiritualité revivaliste ne cesse d’inspirer l’adventisme. Ainsi au cours de l’automne 2010, le Concile annuel réunissant les principaux responsables de l’Eglise mondiale publiera une déclaration encourageant l’Eglise à faire l’expérience d’un réveil et d’une réforme.

Séminaire à Grenoble

Date : samedi 13 avril 2013

Lieu : Grenoble, France

GrenobleAdresse : 28, rue Léon Jouhaux. 38000 – Grenoble.
Pasteurs : Eugenio Romano, Lionel Hinard.
Contact : eugenio.romano@adventiste.org et  lionel.hinard@adventiste.org

Samedi 10 h – Première partie : Dieu dans la création
Le récit de la création contient la première représentation de Dieu que nous offre la Bible. Il nous parle de la créativité de celui qui donne la vie à tout ce qui existe : minéral, animal, humain. C’est souvent ce que l’on retient de ce récit. Ce n’est pourtant pas la seule attitude, la seule description de Dieu de ces pages. Il est aussi celui qui s’assied, prend du temps pour ne rien produire, pour s’arrêter. Pour contempler. Pas seulement pour faire, mais pour être. Et être tout près de l’être humain à qui il vient de donner la vie. Nous proposons un instant d’émerveillement sur deux très belles descriptions de ce Dieu qui est : celle de l’Esprit de Dieu et celle du sabbat. Nous y découvrirons un Dieu qui refuse de s’imposer à l’humain pour le dominer.

Séminaire à Toulouse

Date : samedi 23 février 2013

Lieu : Toulouse, France

ToulouseAdresse : 230 Avenue Saint-Exupéry, 31400 – Toulouse
Contacts : Philippe Reigner : philippe.reigner@adventiste.org - Philippe Penner : philippe.penner@adventiste.org

Samedi 10 h 30 : L’essence du prophétisme
Etude de la Bible - Dès le chapitre inaugural de son Apocalypse, l'apôtre Jean parle de prophétie. L'écrivain biblique reprend cette même idée vers la fin du chapitre 19. De quoi s’agit-il ? Donne-t-il à cette expression le sens de prédiction qu’on lui donne fréquemment ? Que signifie « prophétie », qu’est-ce qu’un prophète ? Pourquoi l’apôtre Jean parle-t-il de « témoignage » de Jésus ? L’ensemble de son livre apporte un précieux éclairage à une expression souvent utilisée par les lecteurs d’Ellen White de manière utilitaire, avec l’idée que ce texte justifie certaines de leurs convictions, voire leur identité. Etait-ce l’intention de l’écrivain biblique ? Nous interrogerons également l’auteur adventiste Ellen White sur le sens de l’expression « Esprit de la prophétie » ? A qui l’applique-t-elle, que désigne-t-elle ?

Séminaire à Annemasse

Date : samedi 02 février 2013

Lieu : Annemasse, France

Adresse : 35, rue du 18 août 1844. 74100 – Annemasse
Pasteur : Pierre Franco
Contact : Edith Gay

Samedi 10 h 45 : L’essence du prophétisme
Annemasse sous la neigeEtude de la Bible - Dès le chapitre inaugural de son Apocalypse, l'apôtre Jean parle de prophétie. L'écrivain biblique reprend cette même idée vers la fin du chapitre 19. De quoi s’agit-il ? Donne-t-il à cette expression le sens de prédiction qu’on lui donne fréquemment ? Que signifie « prophétie », qu’est-ce qu’un prophète ? Pourquoi l’apôtre Jean parle-t-il de « témoignage » de Jésus ? L’ensemble de son livre apporte un précieux éclairage à une expression souvent utilisée par les lecteurs d’Ellen White de manière utilitaire, avec l’idée que ce texte justifie certaines convictions. Nous croyons que cela n’était aucunement l’intention de son auteur. Nous interrogerons également l’auteur adventiste Ellen White sur le sens de l’expression « Esprit de la prophétie » ? A qui l’applique-t-elle, que désigne-t-elle ?

Séminaire à Narbonne

Date : samedi 19 janvier 2013

Lieu : Narbonne, France

NarbonneAdresse : 38, rue Mosaïque. 11100 – Narbonne
Pasteurs : Jacques Trujillo, Philippe Anquetil
jacques.trujillo@adventiste.org
philippe.anquetil@adventiste.org

Contact : Michel Lalu
michellalu@sfr.fr

Samedi 10 h 45 : L’essence du prophétisme

Etude de la Bible - Dès le chapitre inaugural de son Apocalypse, l'apôtre Jean parle de prophétie. L'écrivain biblique reprend cette même idée vers la fin du chapitre 19. De quoi s’agit-il ? Donne-t-il à cette expression le sens de prédiction qu’on lui donne fréquemment ? Que signifie « prophétie », qu’est-ce qu’un prophète ? Pourquoi l’apôtre Jean parle-t-il de « témoignage » de Jésus ? NarbonneL’ensemble de son livre apporte un précieux éclairage à une expression souvent utilisée par les lecteurs d’Ellen White de manière utilitaire, avec l’idée que ce texte justifie certaines convictions. Nous croyons que cela n’était aucunement l’intention de son auteur. Nous interrogerons également l’auteur adventiste Ellen White sur le sens de l’expression « Esprit de la prophétie » ? A qui l’applique-t-elle, que désigne-t-elle ?