Séminaire

Séminaire à Gex

Date : samedi 17 septembre 2016

Lieu : Gex, France

GexAdresse : Église adventiste - Chemin de la Bœu, Mury, 01170 Echenevex

Un chemin supérieur à tout (10 h 30 - prédication)

La réflexion portera sur l’amour tel que Paul le définit dans le chapitre 13 de la première lettre de Paul aux Corinthiens, et cherchera à comprendre sa pertinente réflexion sur les dons spirituels. L’apôtre en parle avec enthousiasme, ils ont une grande utilité à ses yeux, et en même temps il les relativise face à l’urgence de l’amour. Dans cet hymne à l’amour d’une remarquable beauté littéraire, Paul parle d’une manière de vivre le service de Dieu et des humains sans un amour qu’il définit à travers seize verbes d’action. L’auteur oppose deux domaines, tout d’abord celui du provisoire, du partiel, de l’éphémère (dans lequel il inclut les dons donnés par Dieu aux croyants pour le servir : prophétie, langues, connaissance…) ensuite celui du permanant, du stable, de ce qui fonde. Ce second domaine est celui de la foi, de l’espérance et de l’amour. Mais par-dessus tout : l’amour.

Séminaire dans le Tarn

Date : samedi 14 mai 2016

Lieu : Castres, France

CastresAdresse : Eglise adventiste, 12, rue Mérigonde

Nature et raison d'être de l'inspiration

10h30 – Le souffle de la Bible

15h – Regard d’Ellen White sur la question de l’inspiration

Un grand nombre de religions affirme l'inspiration de leurs textes sacrés. Que faut-il entendre par inspiration ? L'histoire du christianisme témoigne d'une grande diversité de réponses à cette question essentielle, du libéralisme au fondamentalisme le plus radical. Ce séminaire propose une alternative à ces deux approches. La question de l'inspiration concerne non seulement la théologie, mais aussi, et encore plus précisément la spiritualité chrétienne, la vie pratique de la foi.
La compréhension que le lecteur peut avoir de l’inspiration d'un texte dépend en grande partie, sans qu'il s'en rende toujours compte, de convictions préalables. L'image qu'il se fait de Dieu influence la manière dont il imagine qu'il se révèle dans le texte sacré. Sa compréhension de l'homme affecte tout autant l'idée qu'il se fait de l'inspiration.

Journée avec la communauté Vivo

Date : samedi 13 février 2016

Lieu : Troinex, Suisse

Eglise arménienneAdresse : Centre arménien - 64, route de Troinex, 1256 Troinex, Genève
Bus : Ligne 45, arrêt Les Crêts
Pasteur : Leandro Lopez
Contact : leo.lopez@adventiste.ch

Vivo Viens et vois
Site web Vivo

Page Facebook Vivo

Vivo - Un chemin supérieur à tout

9 h 30 : Petit-déjeuner
10 h : Partage et Parole
11 h – Message et adoration : Un chemin supérieur à tout

La réflexion portera sur l’amour tel que Paul le définit dans le chapitre 13 de la première lettre de Paul aux Corinthiens, et cherchera à comprendre sa pertinente réflexion sur les dons spirituels. L’apôtre en parle avec enthousiasme, ils ont une grande utilité à ses yeux, et en même temps il les relativise face à l’urgence de l’amour.  Dans cet hymne à l’amour d’une remarquable beauté littéraire, Paul parle d’une manière de vivre le service de Dieu et des humains sans un amour qu’il définit à travers seize verbes d’action. L’auteur oppose deux domaines, tout d’abord celui du provisoire, du partiel, de l’éphémère (dans lequel il inclut les dons donnés par Dieu aux croyants pour le servir : prophétie, langues, connaissance…) ensuite celui du permanant, du stable, de ce qui fonde. Ce second domaine est celui de la foi, de l’espérance et de l’amour. Mais par-dessus tout : l’amour.

Séminaire à Gland

Date : samedi 06 février 2016

Lieu : Gland, Suisse

Adresse : La Lignière 12. 1196. Gland.
Pasteurs : Sergi Tejel
Téléphone : 00 41 (0)76 317 62 31
Contact : sergitejel@adventiste.ch

Chapelle Eglise Adventiste La Lignière à Gland, Suisse

Eglise Adventiste La Lignière à Gland, SuisseSamedi 10 H 30 - Prédication : Un chemin supérieur à tout

La réflexion portera sur l’amour tel que Paul le définit dans le chapitre 13 de la première lettre de Paul aux Corinthiens, et cherchera à comprendre sa pertinente réflexion sur les dons spirituels. L’apôtre en parle avec enthousiasme, ils ont une grande utilité à ses yeux, et en même temps il les relativise face à l’urgence de l’amour.  Dans cet hymne à l’amour d’une remarquable beauté littéraire, Paul parle d’une manière de vivre le service de Dieu et des humains sans un amour qu’il définit à travers seize verbes d’action. L’auteur oppose deux domaines, tout d’abord celui du provisoire, du partiel, de l’éphémère (dans lequel il inclut les dons donnés par Dieu aux croyants pour le servir : prophétie, langues, connaissance…) ensuite celui du permanant, du stable, de ce qui fonde. Ce second domaine est celui de la foi, de l’espérance et de l’amour. Mais par-dessus tout : l’amour.

Formation à l’île de la Réunion

Date : vendredi 15 janvier 2016 - lundi 25 janvier 2016

Lieu : Île de la Réunion

Île de la RéunionÀ l’initiative des pasteurs Jean-Claude Alger et Omar El Idrissi, s’est tout récemment déroulé un séminaire pour les pasteurs de la Fédération de la Réunion (Union de l’océan indien), dont l’organisation fut prise en charge par la toute nouvelle équipe fédérale composée des pasteurs Harry Razafison (président), Teddy Ahkiune (secrétaire général) et du trésorier Frédéric Cazal, avec l’aide précieuse du pasteur Héry Daunès.

Séminaire à Limoges

Date : samedi 12 décembre 2015

Lieu : Limoges, France

LimogesÉglise adventiste du septième jour de Limoges
Union des Fédérations adventistes de France www.adventiste.org
Adresse : 4, rue Bernard-Palissy. 87000 Limoges

Renseignements :
Pasteur Joseph du MESGNIL d’ENGENTE
34 rue de Pillet
87280 LIMOGES
+33 9 53 05 57 19
+33 6 08 03 90 37

Matinée
Samedi 9h30 – L’essence du prophétisme dans l’Apocalypse de Jean

LimogesÉtude biblique interactive.
Dès le chapitre inaugural de son Apocalypse, l'apôtre Jean parle de prophétie. De quoi s’agit-il ? Donne-t-il à cette expression le sens de prédiction qu’on lui donne fréquemment ? L'écrivain biblique reprend cette même idée vers la fin du chapitre 19. L’ensemble de son livre apporte un précieux éclairage à une expression souvent utilisée de manière utilitaire, en pensant que ce texte justifie certaines convictions. Nous croyons que cela n’était aucunement l’intention de son auteur. Que signifie « prophétie », qu’est-ce qu’un prophète ? Quelle est l’essence du ministère prophétique ? Pourquoi Jean parle-t-il de témoignage de Jésus ?

« Je tombai à ses pieds pour me prosterner devant lui, mais il me dit : garde toi de faire cela ! Je ne suis que ton compagnon d’esclavage et celui de tes frères qui portent le témoignage de Jésus. Prosterne-toi devant Dieu ! Car le témoignage de Jésus est l’esprit de la prophétie. » (Apocalypse 19, 10)

Conférence sur l’histoire de la rédaction du livre Le grand espoir

Date : mardi 08 décembre 2015

Lieu : Collonges sous Salève, France

Faculté adventiste de théologieAdresse : Faculté adventiste de théologie - 33, chemin du Pérouzet, 74160, Collonges sous Salève, France
Téléphone : 00 33 450 87 68 09

Conférence à l’Aula de la faculté – 9h00

Le grand espoir d’Ellen White : histoire de la rédaction

Dans le cadre de l’année commémorative du centenaire du décès d’Ellen White et à l’occasion de la sortie de l’intégrale du livre Le grand espoir en 2012, Jean-Luc Rolland donne une conférence à l’aula de la Faculté adventiste de théologie sur l’histoire de la rédaction de cet ouvrage et sur les principaux thèmes abordés par l’auteur.

Dans son chef-d’œuvre Les frères Karamazov Fédor Dostoïevski fait parler l’un des personnages d’un bien curieux mérite, celui « d’avoir enfin fini par dompter la liberté et de l’avoir fait pour rendre les gens heureux. » (p. 454). La religion représentée dans le roman par le Grand Inquisiteur, a « dressé » le peuple, l’a « soumis », l’a « rendu tremblant d’obéissance » (p. 451). Avec ses mots, Ellen White a aussi écrit son poème Le Grand Inquisiteur, sa subversion du christianisme (pour reprendre le titre d’un excellent essai de Jacques Ellul) dans un livre publié autrefois en français sous le titre de La tragédie des siècles.

L’année 2012 a vu cet ouvrage retraduit par l’éditeur Vie et Santé et publié sous le titre Le grand espoir. La traduction a été réalisée par le pasteur Claude Bosdedore, dont les activités l’ont aussi conduit à travailler en Suisse comme interprète pendant de nombreuses années. La nouvelle mise en page permet d’avoir directement accès aux sources en notes de bas de page. Vie et Santé a demandé au directeur du Centre de recherche Ellen White d’écrire la préface de l’ouvrage pour faire connaître au public l’histoire de sa rédaction.

En cette année de commémoration, nous croyons utile de rappeler que Le grand espoir s’adresse d’abord à son lecteur, à moi-même qui prend la plume pour rédiger ce billet. Avant de s’adresser à un public que je peux choisir comme cible. L’oublier serait participer de ce que je condamne. Ce serait me donner l’illusion que la subversion n’existe qu’en face. En somme, que j’en suis hors d’atteinte, puisque je n’habite pas la même maison, qu’en faisant le choix de vivre dans un abri, je suis protégé d’un virus qui ne peut infecter que les autres.

Ellen Gould White, 1827-1915

Extrait de la préface

Séminaire de développement personnel chrétien

Date : vendredi 07 novembre 2014 19:00 - vendredi 07 novembre 2014 22:00

Lieu : Paris, France

L’association Empreinte Formations est partenaire du Campus adventiste du Salève (Haute Savoie) et de la Faculté adventiste de théologie, dans le cadre d’un Master en relation d’aide chrétienne, dont les cours sont donnés à Collonges sous Salève et à Paris. L’association Empreinte Formations est constituée de spécialistes de haut niveau réunis autour du pasteur et thérapeute Jacques Poujol et de la psychologue clinicienne Cosette Fébrissy.

Jacques Poujol Cosette Fébrissy

La vie n'est pas toujours facile à vivre. Souvent les circonstances nous dépassent et nous causent des soucis. Mais parfois nos soucis viennent de l'intérieur de nous-mêmes. Nous nous rendons compte de certain dysfonctionnement dans nos relations mais nous avons de la difficulté à les déceler. Nous pouvons être découragés par l'écart que nous constatons entre ce que nous voudrions être et ce que nous sommes.

Séminaire à Lyon

Date : samedi 15 février 2014

Lieu : Caluire, France

Vieux LyonContact :Thierry MATHIEU
8, rue des Bouvreuils
69680 Chassieu
Tel. 09 83 69 67 41 / 06 58 28 77 46
Thierry.mathieu@adventiste.org

Etude de la Bible : 10 h

Séminaire à Hanovre

Date : samedi 09 novembre 2013 - dimanche 10 novembre 2013

Lieu : Hanovre, Allemagne

HanovreContact :
Ralf Schönfeld (ralf.schoenfeld@adventisten.de)
Brunhild Dorn (Brunhild.Dorn@adventisten.de)

Samedi 09 novembre, Eglise adventiste de Hanovre

Prédication - Recevoir la foi

Notre méditation s’intéressera à la manière dont le Christ parle de la foi et précisément, dans les évangiles, lorsqu’il la décrit positivement. Quelle leçon apprenons-nous la foi, lorsque Jésus la reconnaît, voire … l’admire ? Parmi les quelques textes qui racontent cette reconnaissance de la foi, nous retiendrons principalement le récit de Luc 7, 1-10. Dans ce texte, Jésus reconnaît la foi un officier romain : « En entendant ces mots, Jésus fut plein d'admiration pour lui ; il se tourna vers la foule qui le suivait et dit : « Je vous le déclare, même en Israël je n'ai pas trouvé une telle foi ». Curieux miracle que celui-ci, où Jésus ne rencontre pas le demandeur et où le miracle lui-même n’est pas décrit !