Nouvelles

L’hygiène de vie des adventistes sur Arte

Terres de longévité

Loma Linda en Californie

vendredi 18 juillet à 18h55 (44 min)
Rediffusion vendredi 01.08 à 18h10

© MDR/Hanfgarn & Ufer/Yousif Al-Chalabi
ARTE © MDR/Hanfgarn & Ufer/Yousif Al-Chalabi

http://www.arte.tv/guide/fr/047825-005/terres-de-longevite

Un manuscrit du XVIe siècle dans la collection personnelle de John Andrews

Depuis son installation au premier étage de la Bibliothèque Alfred Vaucher, le Centre de recherche Ellen White collabore étroitement avec cette bibliothèque et avec les Archives historiques de l'adventisme francophone. Nous publions ici un travail réalisé par Guido Delameillieure, directeur de ces deux institutions et par Xavier Rousset, l’un de ses collaborateurs et également étudiant à la Faculté adventiste de théologie. Le théologien et missionnaire John Andrews était un ami d’Ellen White.
Jean-Luc Rolland

John N. Andrews (1829-1883) était un pionnier du mouvement adventiste. Il était un intellectuel, lisait la Bible en sept langues et prétendait connaître le Nouveau Testament par cœur. Il a joué un rôle important dans l’organisation de l’Eglise, dans l’évangélisation et dans le développement de la théologie adventiste. Sa bibliothèque personnelle (env. 750 livres) est conservée aux Archives historiques.

ManuscritUn des vieux livres de la collection de John N. Andrews contient plusieurs pages d'un manuscrit. Ces feuillets manuscrits, expertisés par M. R. Bodenmann, chercheur à l’Université de Zürich, ont été datés d’entre 1587 et 1603 ! Il s'agit donc d'un document original, écrit de la main d'un réformateur suisse du 16e siècle, Hospinianus de Zürich (1547-1626).

Merci frère Nelson : hommage à un géant

Nelson Mandela

La mort de Nelson Mandela hier soir 5 décembre a suscité une vague immédiate d’émotion à travers le monde et un afflux d’hommages, à la hauteur de cette personnalité exceptionnelle. La profonde foi de cette grande figure des droits de l’homme est rarement mentionnée dans la presse. Issu de l’Église méthodiste, Nelson Mandela évitait d’en faire état en public.  À bien l’écouter, cependant, cette dimension a été centrale dans sa vie.

Le Centre de recherche Ellen White rend hommage à ce géant qui a marqué l’histoire d’une empreinte ineffaçable et s’associe à la peine de son pays. Nous reproduisons ici des extraits de deux articles publiés sur le site du Journal La Croix.