Evénements

Annecy – Dieu dans la création

Date : samedi 22 septembre 2012

Lieu : Annecy, France

AnnecyAdresse : Eglise adventiste - Espace Arc en Ciel, chemin du Panorama
Contact : Francesco Giugno
Téléphone : 09 54 10 76 19
Courriel : francescogiugno@hotmail.com

Samedi 10 H 30 - Prédication : Dieu dans la création

Formation FSRT

Date : samedi 01 septembre 2012

Lieu : Neuchâtel, Suisse

Neuchâtel, SuisseAdresse : Faubourg de l'Hôpital, 39
Organisateur : Fédération des églises adventistes de la Suisse romande et du Tessin

Chemin des Pépinières 19
C.P. 453CH-1020 Renens
Téléphone : +41 (21) 632 50 20
Fax : +41 (21) 632 50 21
E-Mail : info@adventiste.ch

Conférencier : Jean-Luc Rolland
15 h -17 h

Les 28 Croyances fondamentales adventistes : histoire de leur élaboration

Les fondateurs de l'adventisme étaient particulièrement réfractaires à exprimer leur foi dans des confessions de foi. Héritée du piétisme allemand, du méthodisme et des revivals (John Wesley, Jonathan Edwards, Charles Finney), cette position au sujet des formulations doctrinales va progressivement s'atténuer sous l'influence du mouvement fondamentaliste.

En 1931, dans un climat dont Jean-Luc Rolland resituera le contexte historique et sociologique, va naître un texte de 22 Fundamental Beliefs. Ce dernier, jamais discuté et encore moins adopté par un vote, sera publié dans le Yearbook et servira de référence jusque 1980. Jean-Luc Rolland retrace l'histoire de cette nouvelle version des Croyances fondamentales adventistes, puis de son vote historique en 1980.

Connaître ou savoir ?

Date : samedi 28 juillet 2012 11:30

Lieu : Collonges sous Salève, France

Eglise du campus adventisteAdresse : Eglise du campus - chemin du Pérouzet.
74160 Collonges sous Salève
Téléphone : 04 50 43 22 27
Contact : Centre de recherche Ellen White

Connaître ou savoir ?

Le message s’inspire d’un récent évènement personnel et d’une lecture elle aussi récente. Le récit et le texte ont en commun de nous interroger sur la question du savoir et de la connaissance. Deux mots qui, dans notre langue, tout en étant pas synonymes, sont très proches.

Depuis quelque temps, un jeune de l’église est ami avec un skieur de compétition … athée. Récemment, dans une conversation, le skieur a posé de redoutables questions à ce jeune qui ne savait pas trop comment répondre. Cette fois, l’argument a consisté à demander des preuves de Dieu. Les questions posées par cette quête sont intéressantes. S’il est difficile et probablement arrogant de vouloir prouver l’existence de Dieu, l’est-ce moins lorsqu’on recherche à prouver sa non-existence ? Faut-il voir pour croire ? Les exemples de la vie sont nombreux de confiance en l’existence de personnes jamais rencontrées. Il peut sembler étrange de parler de Dieu en termes de preuves ou de non preuves. Cette attitude n’est pas seulement celle du skieur athée. L’histoire des religions montre qu’elle a été fréquente dans le christianisme comme ailleurs, chez beaucoup de croyants.

Temps de prière

Date : jeudi 24 mai 2012 15:00

Lieu : Collonges sous Salève, France

OratoireAdresse : Bibliothèque Alfred Vaucher, 33 chemin du Pérouzet. 74160 – Collonges sous Salève
Téléphone : 00 33 450 87 68 09

Le Centre de recherche inaugure jeudi 24 mai une formule que nous espérons mettre en place à partir de la rentrée universitaire prochaine. Organisé avec le concours des étudiants de Licence 3, un temps de prière intitulé Prier avec Ellen White permettra de méditer silencieusement, ou en musique, des textes bibliques et d’Ellen White, à partir d’un thème. Ouvert à tous, étudiants, professeurs et visiteurs de la faculté de théologie, cet instant de recueillement durera 30 minutes.

Thème du jeudi 24 mai 2012 : la médisance. Les mots sont une arme dont le croyant sous-estime parfois le pouvoir, capable de détruire la relation humaine et la confiance. Quel usage de la parole pour parler des déficiences de l’autre ?

Séminaire à Mâcon

Date : samedi 23 juin 2012

Lieu : Mâcon, France

MaconAdresse : Eglise adventiste / Temple protestant
32, rue St Antoine 71000 - MACON
Contact
: Jacques Marcille

Courriel : marcille.jacques@numericable.fr

10 h 45 - Prédication

La liberté comme identité

La fête juive du Jubilé est une passionnante interpellation pour le croyant. Les prophètes bibliques ont souvent puisé leur inspiration dans cette célébration de la libération. La première homélie du Christ à Nazareth est une puissante réflexion sur le Jubilé. Jésus présente sa mission comme un Jubilé. Il en est l'incarnation. On parle aujourd'hui beaucoup d'identité. Légitime, la quête d'identité peut également s'accompagner d'arrogance et de mépris à l'égard de celles et de ceux qui pensent et se comportent différemment que soi. Notre réflexion souhaite accompagner le croyant dans son cheminement vers un christianisme dont la liberté est au cœur de son identité.

Retraite spirituelle près de Neuchâtel

Date : vendredi 11 mai 2012 - dimanche 13 mai 2012

Lieu : Neuchâtel, Suisse

Communauté de Grandchamp
Neuchâtel
CH 2015 Areuse (Suisse)

Comme chaque année, Jean-Luc Rolland et les étudiants de son cours de Formation spirituelle se rendent dans un lieu propice à la prière. Le lieu est toujours choisi en fonction de la qualité de son silence. L’année précédente nous nous sommes rendus à Bose (Italie). Tous les deux ans, les Sœurs de Grandchamp nous offrent également la possibilité de passer 48 h au cœur de leur communauté. Nous leur sommes très reconnaissants pour leur si fraternelle hospitalité.

Méditation à l’église du campus de Collonges

Date : samedi 05 mai 2012

Lieu : Collonges sous Salève, France

Eglise du campus adventisteAdresse : Eglise du campus - chemin du Pérouzet. 74160 Collonges sous Salève
Téléphone : 04 50 43 22 27
Contact : Centre de recherche Ellen White

Le récit de la création contient la première représentation de Dieu que nous ont offert les croyants à l’origine du canon des Ecritures. Et ce que ce récit raconte sur Dieu est bouleversant. Ce qu’il nous apprend sur sa créativité est bouleversant. Des choses sont créées, des êtres vivants sont créés. Dieu se perçoit dans cette créativité comme celui qui donne la vie à tout ce qui existe : minéral, animal, humain. C’est souvent ce que l’on retient de ce récit. Ce n’est pourtant pas la seule attitude, la seule description de Dieu que ces pages contiennent. Il est aussi celui qui s’assied. Prend du temps pour ne rien produire, pour s’arrêter. Pour contempler. Pas seulement pour faire. Mais pour être. Et être tout près de l’être humain à qui il vient de donner la vie. Jean-Luc Rolland propose un temps d’émerveillement sur quelques-unes des paroles qui, dans ce récit, sont dites sur ce Dieu qui est. Cette méditation s’appuie tout d’abord sur le second verset du premier chapitre de la Genèse qui d’une façon admirable dépeint l’esprit de Dieu.

Séminaire à Marseille

Date : samedi 14 avril 2012

Lieu : Marseille, France

MarseilleAdresse : 5, bd Longchamp. 13001 - Marseille

Pasteur : Pierre Péchoux
Téléphone : 06.19.01.19.77 - 04.91.77.58.37
Courriel : pierre.pechoux@adventiste.org

Samedi 10 h 45 - Prédication

La liberté comme identité - La fête juive du Jubilé est une passionnante interpellation pour le croyant. Les prophètes bibliques ont souvent puisé leur inspiration dans cette célébration de la libération. La première homélie du Christ à Nazareth est une puissante réflexion sur le Jubilé. Jésus présente sa mission comme un Jubilé. Il en est l'incarnation. On parle aujourd'hui beaucoup d'identité. Légitime, la quête d'identité peut également s'accompagner d'arrogance et de mépris à l'égard de celles et de ceux qui pensent et se comportent différemment que soi. Notre réflexion souhaite accompagner le croyant dans son cheminement vers un christianisme dont la liberté est au cœur de son identité. L'Evangile a survécu au christianisme. C'est un miracle, mais toujours un défi. L'Eglise offre des moyens capables de libérer les êtres humains, et de les aider à incarner la liberté. Dans quelle mesure ? Pour Jésus, la relation est toujours plus grande que le principe religieux. La loi se met au service de la relation à l’autre, au service de l’amour. Ces réflexions soulèvent une question essentielle, celle de la fonction de tout ce qui, n’étant pas le centre du christianisme, peut être instrument de bénédiction : connaissances, savoir, croyances, morale, loi, traditions, institution. Pour être plus direct, cela sert à quoi, au fond, que je sois catholique, réformé, adventiste ou mormon ? Est-ce qu’en le devenant ou en le restant, je deviens plus aimant ? Les outils de ma tradition religieuse sont-il au service d’une cause qui leur est beaucoup plus grande ou bien sont-ils une fin en soi ? Le christianisme ne peut progresser lorsque son objectif est lui-même, sa gloire, ses statistiques, sa réputation. Il devient une bénédiction lorsqu’il se met au service d’une relation plus féconde et plus simple avec Dieu, et au service de la dignité de l’humain.

Prière et Conférence à Annecy

Date : vendredi 27 avril 2012

Lieu : Annecy, France

AnnecyAdresse: Temple ERF - A4, rue de la Poste - 74000, Annecy
Organisation : Groupe œcuménique d’Annecy
Assistance technique : Hervé Dufournet, Radio Semnoz (04 50 45 45 69)
Conférencier : Jean-Luc Rolland

La musique chemin vers Dieu
A la suite d'autres conférences données par Jean-Luc Rolland en Haute-Savoie sur la Messe en si mineur, le Groupe œcuménique d'Annecy l'a invité à représenter sa conférence sur cette œuvre de Bach. Lors de ses rencontres, le groupe a l'habitude de vivre tout d'abord un moment de prière, sous des formes très variées. En introduction à la soirée du 27 avril, le groupe a souhaité vivre ce moment de prière avec Jean-Luc et choisi de centrer cet instant sur la contemplation, la beauté et le bienfait du silence.

Méditation à Annecy

Date : samedi 17 mars 2012

Lieu : Annecy, France

Annecy Eglise adventiste - Espace Arc en Ciel, chemin du Panorama.

Samedi 10 H 30 - Prédication : Le domptage du christianisme

Notre titre s’inspire du chef-d’œuvre de Fédor Dostoïevski Les frères Karamazov dans lequel l’auteur fait parler l’un des personnages d’un bien curieux mérite, celui « d’avoir enfin fini par dompter la liberté et de l’avoir fait pour rendre les gens heureux. » (p. 454). La religion représentée dans le roman par le Grand Inquisiteur, a « dressé » le peuple, l’a « soumis », l’a « rendu tremblant d’obéissance » (p. 451). Notre titre Le domptage du christianisme fait également écho au livre publié en 1984 par Jacques Ellul La subversion du christianisme.