Evénements

Noël, le choix de la faiblesse

Date : samedi 03 décembre 2016 10:30

Lieu : Chapelle du Campus adventiste du Salève

Marché de Noël StrasbourgLiturgie organisée par la classe de Licence 3 de la Faculté adventiste de théologie

Prédication : Jean-Luc Rolland

L’humble naissance de Jésus révèle une dimension insolite de la Parole annoncée par Jean au début de son évangile. Un Verbe qui ne parle pas, ou plutôt parle autrement. Ce paradoxe est l’image d’une humilité qui caractérise toute la vie de Jésus et qui va se révéler plus encore sur la croix. Dieu ne cherche pas à nous éblouir. Cette naissance, du moins les conditions dans lesquelles Jésus est né nous apprend beaucoup sur lui, et sur Dieu. Tout spécialement l’humilité, la douceur, le refus du spectaculaire, de la puissance, de la force. C’est l’image d’un Dieu qui s’approche de l’humain pour le guérir, le sauver, mais en descendant vers lui. En un mot, ce choix de cette « faiblesse de Dieu » anticipe ce que Paul dira aux chrétiens de Corinthe, elle annonce déjà la croix. Selon Paul, ce refus de la transcendance, de l’immensité, du gigantisme, du pouvoir, est un modèle pour toute personne appelée à accompagner, à guider des personnes dans leur chemin de foi.

Séminaire à Lyon

Date : samedi 01 octobre 2016

Lieu : Lyon, France

Vieux LyonÉglise adventiste du septième jour de Lyon
Union des Fédérations adventistes de France www.adventiste.org
Adresse : 68, rue Vendôme. 69000 Lyon

Renseignements :
Pasteur Jean-Louis Ranaivoson
jean-louis.ranaivoson@adventiste.org

Samedi 10h45 - Prédication
Un chemin supérieur à tout

La réflexion portera sur l’amour tel que Paul le définit dans le chapitre 13 de la première lettre de Paul aux Corinthiens, et cherchera à comprendre sa pertinente réflexion sur les dons spirituels. L’apôtre en parle avec enthousiasme, ils ont une grande utilité à ses yeux, et en même temps il les relativise face à l’urgence de l’amour.

Dans cet hymne à l’amour d’une remarquable beauté littéraire, Paul parle d’une manière de vivre le service de Dieu et des humains sans un amour qu’il définit à travers seize verbes d’action. L’auteur oppose deux domaines, tout d’abord celui du provisoire, du partiel, de l’éphémère (dans lequel il inclut les dons donnés par Dieu aux croyants pour le servir : prophétie, langues, connaissance…) ensuite celui du permanant, du stable, de ce qui fonde. Ce second domaine est celui de la foi, de l’espérance et de l’amour. Mais par-dessus tout : l’amour.

Liturgie de rentrée universitaire à Collonges

Date : vendredi 02 septembre 2016

Lieu : Collonges sous Salève, France

Notre Père

Faculté adventiste de théologie
Liturgie de rentrée universitaire 2016-2017
Chapelle du Campus adventiste du Salève
20h

Un petit mot sur le fil conducteur à partir duquel nous réfléchirons vendredi soir et prierons sous diverses formes : la prière enseignée par Jésus aux apôtres, le Notre père. L’idée est venue à la suite de récentes discussions, dans le monde chrétien francophone, en vue d’une nouvelle version liturgique de la prière du Christ.

Nous l’écouterons dans cette nouvelle traduction, mais aussi celle d’un protestant du XVIe siècle, Sébastien Castellion. Calvin avait fait appel à lui pour diriger le Collège de Rive créé à cette époque à Genève. Brillant intellectuel, Castellion est aussi connu comme un ardent défenseur du droit à l’opinion personnelle en matière de foi.

Séminaire à Gex

Date : samedi 17 septembre 2016

Lieu : Gex, France

GexAdresse : Église adventiste - Chemin de la Bœu, Mury, 01170 Echenevex

Un chemin supérieur à tout (10 h 30 - prédication)

La réflexion portera sur l’amour tel que Paul le définit dans le chapitre 13 de la première lettre de Paul aux Corinthiens, et cherchera à comprendre sa pertinente réflexion sur les dons spirituels. L’apôtre en parle avec enthousiasme, ils ont une grande utilité à ses yeux, et en même temps il les relativise face à l’urgence de l’amour. Dans cet hymne à l’amour d’une remarquable beauté littéraire, Paul parle d’une manière de vivre le service de Dieu et des humains sans un amour qu’il définit à travers seize verbes d’action. L’auteur oppose deux domaines, tout d’abord celui du provisoire, du partiel, de l’éphémère (dans lequel il inclut les dons donnés par Dieu aux croyants pour le servir : prophétie, langues, connaissance…) ensuite celui du permanant, du stable, de ce qui fonde. Ce second domaine est celui de la foi, de l’espérance et de l’amour. Mais par-dessus tout : l’amour.

Méditation à l’église du campus

Date : samedi 16 juillet 2016

Lieu : Collonges sous Salève, France

Adresse : Église du campus - Chemin du Pérouzet. 74160 Collonges sous Salève

Horaire : 10h45

Retraite spirituelle dans le Valais

Date : vendredi 10 juin 2016 - dimanche 12 juin 2016

Lieu : Les Diablerets, Suisse

Les Bosquets, SuisseAdresse : Chalet Les Bosquets. Chemin des Bosquets 8. 1865 - Les Diablerets.
Renseignements : Borbála Galanthay Marti
Courriel : borbala.galanthaymarti@gmail.com
Organisateur : Église adventiste de Renens (Suisse)

Au cœur des Alpes vaudoises, au pied d’un immense massif, dominée par un glacier, se trouve la magnifique station des Diablerets. La retraite spirituelle a lieu dans le très beau et confortable chalet des Bosquets, tenu par Françoise et Jean-Marc Kummer.

Séminaire dans le Tarn

Date : samedi 14 mai 2016

Lieu : Castres, France

CastresAdresse : Eglise adventiste, 12, rue Mérigonde

Nature et raison d'être de l'inspiration

10h30 – Le souffle de la Bible

15h – Regard d’Ellen White sur la question de l’inspiration

Un grand nombre de religions affirme l'inspiration de leurs textes sacrés. Que faut-il entendre par inspiration ? L'histoire du christianisme témoigne d'une grande diversité de réponses à cette question essentielle, du libéralisme au fondamentalisme le plus radical. Ce séminaire propose une alternative à ces deux approches. La question de l'inspiration concerne non seulement la théologie, mais aussi, et encore plus précisément la spiritualité chrétienne, la vie pratique de la foi.
La compréhension que le lecteur peut avoir de l’inspiration d'un texte dépend en grande partie, sans qu'il s'en rende toujours compte, de convictions préalables. L'image qu'il se fait de Dieu influence la manière dont il imagine qu'il se révèle dans le texte sacré. Sa compréhension de l'homme affecte tout autant l'idée qu'il se fait de l'inspiration.

Journée à Saint-Malo

Date : samedi 23 avril 2016

Lieu : Saint-Malo, France

Saint-MaloAdresse : 52, rue des Cosnes, 35400 - Saint-Malo
Téléphone : 02 99 40 34 70

11 h – Prédication : Un chemin supérieur à tout

La réflexion portera sur l’amour tel que Paul le définit dans le chapitre 13 de la première lettre de Paul aux Corinthiens, et cherchera à comprendre sa pertinente réflexion sur les dons spirituels. L’apôtre en parle avec enthousiasme, ils ont une grande utilité à ses yeux, et en même temps il les relativise face à l’urgence de l’amour.  Dans cet hymne à l’amour d’une remarquable beauté littéraire, Paul parle d’une manière de vivre le service de Dieu et des humains sans un amour qu’il définit à travers seize verbes d’action. L’auteur oppose deux domaines, tout d’abord celui du provisoire, du partiel, de l’éphémère (dans lequel il inclut les dons donnés par Dieu aux croyants pour le servir : prophétie, langues, connaissance…) ensuite celui du permanant, du stable, de ce qui fonde. Ce second domaine est celui de la foi, de l’espérance et de l’amour. Mais par-dessus tout : l’amour.

Journée à Nantes

Date : samedi 16 avril 2016

Lieu : Nantes, France

Adresse : 42, boulevard Auguste Peneau, 44000 - Nantes
Téléphone : 02 40 49 65 18
Site webhttp://www.nantes-adventiste.com

11h – Prédication : Amen

Le message de la prédication prend appui sur une très belle racine hébraïque, dont le terme Amen, le plus souvent non traduit et laissé tel quel en langue française, est un exemple parmi de nombreuses usages dans la Bible. Cette racine ‘MN évoque de manière très poétique et suggestive des pensées d’une profondeur indescriptible. Elle sert à exprimer les notions de foi, de confiance, mais beaucoup d’autres choses encore. En quoi ce langage rejoint notre besoin d’aujourd’hui ?

Nantes, Les Machines de l’île