octobre 2015

  • Ordination de la pasteure Ellen White : sources historiques

    Concile international de San Antonio 2015Les documents présentés dans le diaporama qui suit apportent un éclairage important aux discussions sur l’ordination des femmes au ministère pastoral dans l’Église adventiste. À la différence des croyants issus de la francophonie, qui le plus souvent parlent de « consécration », le monde anglophone adventiste a recours au lexique de l’« ordination ». Les termes sont ici synonymes.

    Comme l’ont révélé les récents débats du concile international de San Antonio, le sujet divise actuellement la communauté. Selon une majorité d’universitaires adventistes, la pratique de l’ordination au ministère pastoral, jusqu’alors en usage dans l’Église, n’a pas d’assises néotestamentaires fiables. Il s’agit, purement et simplement, d’une tradition historique très antérieure à l’émergence du mouvement adventiste. Cette conclusion vaut également pour l’ordination masculine. D’un autre côté, en dépit d’une absence de définition fondée sur des bases scripturaires, une importante proportion de délégués au synode de San Antonio ont voté de poursuivre la pratique de cette tradition, en refusant toute pratique alternative dans les diverses régions du monde. Ainsi, ce vote n’ouvre aucune possibilité aux femmes pasteures d’être reconnues dans leur fédération en tant que pasteures consacrées.