décembre 2013

  • Un manuscrit du XVIe siècle dans la collection personnelle de John Andrews

    Depuis son installation au premier étage de la Bibliothèque Alfred Vaucher, le Centre de recherche Ellen White collabore étroitement avec cette bibliothèque et avec les Archives historiques de l'adventisme francophone. Nous publions ici un travail réalisé par Guido Delameillieure, directeur de ces deux institutions et par Xavier Rousset, l’un de ses collaborateurs et également étudiant à la Faculté adventiste de théologie. Le théologien et missionnaire John Andrews était un ami d’Ellen White.
    Jean-Luc Rolland

    John N. Andrews (1829-1883) était un pionnier du mouvement adventiste. Il était un intellectuel, lisait la Bible en sept langues et prétendait connaître le Nouveau Testament par cœur. Il a joué un rôle important dans l’organisation de l’Eglise, dans l’évangélisation et dans le développement de la théologie adventiste. Sa bibliothèque personnelle (env. 750 livres) est conservée aux Archives historiques.

    ManuscritUn des vieux livres de la collection de John N. Andrews contient plusieurs pages d'un manuscrit. Ces feuillets manuscrits, expertisés par M. R. Bodenmann, chercheur à l’Université de Zürich, ont été datés d’entre 1587 et 1603 ! Il s'agit donc d'un document original, écrit de la main d'un réformateur suisse du 16e siècle, Hospinianus de Zürich (1547-1626).

  • Merci frère Nelson : hommage à un géant

    Nelson Mandela

    La mort de Nelson Mandela hier soir 5 décembre a suscité une vague immédiate d’émotion à travers le monde et un afflux d’hommages, à la hauteur de cette personnalité exceptionnelle. La profonde foi de cette grande figure des droits de l’homme est rarement mentionnée dans la presse. Issu de l’Église méthodiste, Nelson Mandela évitait d’en faire état en public.  À bien l’écouter, cependant, cette dimension a été centrale dans sa vie.

    Le Centre de recherche Ellen White rend hommage à ce géant qui a marqué l’histoire d’une empreinte ineffaçable et s’associe à la peine de son pays. Nous reproduisons ici des extraits de deux articles publiés sur le site du Journal La Croix.

  • Conférence à la FAT - « Vous m’excuserez, je ne peux pas travailler avec vous »

    Date : mardi 03 décembre 2013

    Lieu : Collonges sous Salève, France

    Faculté adventiste de théologieAdresse : Faculté adventiste de théologie - 33, chemin du Pérouzet, 74160, Collonges sous Salève, France
    Téléphone : 00 33 450 87 68 09

    Conférence à l’Aula de la faculté : 9 h – 11 h.

    Le titre complet de la conférence : « Vous m’excuserez, je ne peux pas travailler avec vous » : Ellen White aux prises avec le « froid pharisaïsme » de la Conférence générale. Jean-Luc Rolland analysera un manuscrit d’Ellen White daté de l’année 1887, écrit à Bâle et adressé au président de la Conférence générale de l’époque, George Butler. Dans ce document actuellement inédit, l’auteur reproche au président ainsi qu’à ses collaborateurs un froid pharisaïsme, ainsi que de donner priorité aux doctrines et aux règlements plus qu’aux êtres humains. Un appel sublime à exercer la miséricorde du Christ.

  • Dieu sans domicile fixe de Jean-Claude Verrecchia

    Dieu sans domicile fixe de Jean-Claude VerrecchiaÉditions Vie et Santé
    226 pages, broché.
    Format : 12,8 x 18,8 cm.
    Poids : 230 g.
    Parution : 22 octobre 2013.
    ISBN : 978-2-85743-365.1.
    Prix TTC : 11.50 € + frais de port et d’emballage.

    Jean-Claude Verrecchia enseigne le Nouveau Testament et l’herméneutique à Newbold College (Angleterre).

    Il est également l’auteur du livre Bible, nouveau mode d’emploi.

    Une réponse pieuse situe Dieu au ciel. Une autre dans les cathédrales. Une autre dans son sanctuaire. Une autre partout, dans la nature. Une autre aussi nulle part, près de nous, ou loin de nous ? Habite-t-il en un seul lieu ou est-il prêt à déménager ? Sa demeure se visite-t-elle et dans ce cas quelles sont les conditions d'accès ? ou bien est-ce un lieu fermé, totalement, à toute visite humaine ? Répondre à ces questions est tout l'objet de ce livre. Jean-Claude Verrecchia, auteur de "La Bible, nouveau mode d'emploi", ose un ton très accessible, toujours, et aussi dérangeant parfois. Les idées reçues sur le sanctuaire israélite, sur les sacrifices bibliques, sur le temple de Salomon ou d'Hérode seront mises à plat et si nécessaire balayées. Triomphera l'étonnante volonté divine, celle qui prend l'homme à contrepied, celle qui refuse tout enfermement, celle qui déchire les voiles et démolit les pierres, pour planter sa tente en chaque coeur et en chaque communauté de foi. Un voyage initiatique pour ceux qui aiment le dépaysement...