Croissance la plus forte des USA pour une spiritualité de retour aux sources

G. Jeffrey MacDonald, Religion News Service,
USA Today, Vendredi 18 mars

Conférence générale des Eglises adventistes du 7e JourSe reposer le jour du sabbat. Tenir compte des prescriptions alimentaires de l’Ancien testament. Etre prêt pour le retour de Jésus qui peut avoir lieu à tout moment.

Ces pratiques semblent pittoresques et dater de l’antiquité. Elles sont néanmoins quelques caractéristiques de l’Eglise adventiste, dont le taux de croissance est le plus élevé d’Amérique du Nord. De récentes études révèlent un taux de croissance de 2.5 %, un rythme rapide pour cette partie du monde, où les Baptistes du Sud et les Eglises traditionnelles, comme d’ailleurs les autres groupes religieux enregistrent un déclin. La croissance des adventistes est supérieure de 75 % en comparaison avec celle de Mormons qui n’est que de 1.4 %, dont la croissance numérique est pourtant prioritaire.

Eglise adventiste du 7e JourPour des observateurs extérieurs, un tel taux de croissance en Amérique du Nord a de quoi rendre perplexe. « Vous avez là une communauté avec un discours classique de retour aux sources », qui s’interroge sur la pertinence des prescriptions divines et sur le comment de leur meilleure application possible aujourd’hui », dit Daniel Shaw, un expert en missiologie chrétienne de Fuller Theological Seminary, à Pasadena, Californie. « C’est précisément l’inverse de ce qui se passe sous nos yeux dans la culture américaine. J’ai beau me dire « Whoao, super intéressant, je n’arrive pas à comprendre ce phénomène ».

Cela dit, la question que se posent les adventistes est tout à fait différente. C’est plutôt de chercher à comprendre pourquoi elle progresse si peu sur le sol nord-américain, qui abrite à peine 1 million et cent mille adventistes, sur un total mondial de 16 millions. Malgré des origines nord-américaines, l’Eglise progresse deux fois plus vite à l’extérieur. « Nous ne pensons pas progresser tant que cela dans cette partie du monde, et c’est un sujet d’inquiétude pour nous », affirme Ron Clouzet, directeur de l’Institut d’évangélisation pour l’Amérique du Nord, situé sur le campus de l’université Andrews, à Berrien Springs, Michigan […]

Avec ses services religieux le samedi et son style de vie de tendance végétarienne, l’adventisme possède une niche qui la distingue du reste de la chrétienté. Mais être différent semble se révéler un atout plus qu’un handicap […] Le grand public a pris conscience des fruits du style de vie adventiste, en particulier en matière d’hygiène de vie. Des superstars qui vivent dix ans de plus que la moyenne américaine […]

La créativité des adventistes semblent également jouer son rôle. L’Eglise enregistre sa plus forte croissance dans des régions qui ne sont pas connues pour leur soif religieuse, comme la côte pacifique Nord. Dans l’état de Washington, par exemple, l’Eglise a mis en place des cafés chrétiens où le public peut se relaxer, poser des questions, sans ressentir la pression d’une Eglise. « On n’invite pas nécessairement les gens dans une église », dit G. Alexander Bryant, secrétaire général de l’Eglise adventiste d’Amérique du Nord, « On s’assoit avec eux, on discute, construit une relation en leur parlant tranquillement du Christ.»

Source : USA Today