Aide humanitaire adventiste au Japon

Au Japon, ADRA apporte déjà son aide et évalue les besoins

ADRAImmédiatement après le tremblement de terre du 11 mars dernier, ADRA Japon à mis à disposition d’environ 150 personnes, à Tokyo, un logement, des repas, l’accès aux installations sanitaires et un accès internet de manière à contacter et rassurer leurs familles. Parallèlement, deux véhicules sont partis dans la zone sinistrée pour fournir des bâches en plastique à 1000 familles, des vivres, de l’eau potable et des ustensiles de cuisine.

Depuis le 12 mars, deux délégués d’ADRA Japon sont chargés d’évaluer les secours et de coordonner l’aide avec les autorités locales du district de Miyagi. La région dévastée ne peut être parcourue qu’avec des véhicules tout terrain et avec l’approbation des autorités.

ADRA Japon 2011Hideo Watanabe, Directeur du programme d'ADRA Japon, s’est rendu le 12 mars à Fukushima et dans les deux districts de Miyagino et de Wakabayashi ainsi que dans la ville de Sendai, la capitale administrative du district de Miyagi. Il a pu rencontrer le personnel de crise de la préfecture et récolter les informations utiles pour coordonner les secours. « Il est très difficile d’avoir un aperçu complet de l’immensité de la catastrophe » a déclaré le délégué d’ADRA, le 13 mars.

Atsushi Suhara, un autre responsable du programme d’ADRA, s’est envolé pour Natori, une ville également située dans le district de Miyagi. Il a eu un entretien avec le responsable national des catastrophes afin d’obtenir une évaluation de la situation. « Le tsunami qui a été déclenché par le séisme a balayé toute la zone résidentielle de Natori et les terres agricoles dans la bande côtière » souligne Atsushi Suhara.

« Samedi, la ville était encore recouverte par les eaux. Les dégâts sont tellement gigantesques qu’il n’y a pas de mots ».

ADRA Japon, en collaboration avec d’autres organisations d’entraides, a établi une liste de tous les centres d’évacuation du district de Miyagi. De plus, ADRA Japon prépare une proposition d’aide d’urgence pour le réseau ADRA et coordonne ses activités de secours avec les organisations d’entraides et les pouvoirs publics.

ADRA poursuit et renforce ses opérations à Sendai au Japon

L’arrivée de nourriture à Wakabayashi, le 17 mars, a permis de préparer des repas chaud pour les survivants.

A la demande des autorités locales, ADRA Japon a été chargée de gérer le centre d’accueil Wakabayashi, situé à Sendai dans le district de Miyagi. 300 sinistrés logent dans ce centre et deux repas quotidiens sont servis à 1.000 personnes. Du matériel d’hygiène est également fournis aux résidents.

Le soir précédent, 16 mars, un convoi de 2 tonnes de fournitures de base était parti des bureaux d’ADRA Japon à Tokyo. Les camions transportaient, entre autre, des vivres, des couvertures et des réchauds à gaz.

ADRA FranceEn raison de la capacité limitée des camions et des attentes énormes sur le terrain, ADRA est en train d’organiser plusieurs convois entre Tokyo et la zone sinistrée. Malgré les restrictions de carburant, les transports seront assurés afin d’acheminer les vivres et les fournitures aux évacués.

Depuis des siècles, l’esprit d'entraide et de collaboration ("Tasukeai" en japonais) est très fortement ancré dans la culture japonaise. Alors que la nourriture et les biens de premières nécessités commençaient à manquer, les agriculteurs locaux et les propriétaires de petits magasins non affectés ont fourni une aide appréciée aux survivants. Cet esprit de partage est très prononcé dans les régions rurales affectées de Fukushima, Miyagi et Iwate.

Vous pouvez venir en aide aux survivants en soutenant les opérations d’ADRA sur le terrain.

Vos dons peuvent être versés sur notre site Web ou envoyer par courrier à ADRA France, 130 bd de l'Hôpital, 75013 Paris.

Vous pouvez aider les sinistrés et soutenir nos efforts et en versant vos dons en ligne.

Au nom des bénéficiaires, nous vous remercions de votre générosité et de la confiance témoignée.