Prière et conférence avec le Groupe œcuménique d'Annecy

Date : vendredi 17 décembre 2010

Lieu : Annecy, France

AnnecyAdresse: Temple ERF - A4, rue de la Poste - 74000, Annecy
Organisation : Groupe œcuménique d’Annecy
Assistance technique : Hervé Dufournet, Radio Semnoz (04 50 45 45 69)
Conférencier : Jean-Luc Rolland

La musique chemin vers Dieu
A la suite d'autres conférences données par Jean-Luc Rolland en Haute-Savoie sur la Messe en si mineur, le Groupe œcuménique d'Annecy l'a invité à représenter sa conférence sur cette œuvre de Bach. Lors de ses rencontres, le groupe a l'habitude de vivre tout d'abord un moment de prière, sous des formes très variées. En introduction à la soirée du 17 décembre, le groupe a souhaité vivre ce moment de prière avec Jean-Luc et choisi de centrer cet instant sur la contemplation, la beauté et le bienfait du silence.

20h00 - Saveur et pertinence du silence
On peut abuser du silence en faisant de lui un instrument de torture, en l'utilisant pour fuir la réalité ou encore pour dominer l'autre. Comme beaucoup de choses, le silence peut être l'objet de perversions. La Bible, comme l'histoire du christianisme révèlent cependant des formes de silence d'une profonde richesse humaine. Importance du silence, de la quiétude et du calme dans la spiritualité biblique. Présentation PowerPoint. Musique : Ruhevoll, extrait de la troisième symphonie de Gustav Mahler.

20h30 - La messe en si mineur de Jean-Sébastien Bach
Regards sur l'histoire de l'œuvre, son contexte culturel, son interprétation, sa pertinence. Ecoute d'extraits en haute-fidélité.

Composée dans un contexte culturel et religieux particulier, catholique, orthodoxe, luthérien ou anglican la musique dépasse ces frontières. Elle touche l'être humain au-delà des institutions et des dogmes en le rencontrant sur le terrain de la piété, de la contemplation. Prodigieuse école d'hospitalité spirituelle, la musique est universelle et n'appartient pas au milieu culturel qui a vu son émergence. Les passions de Bach, comme le Requiem de Duruflé, sont des œuvres écrites par des croyants profondément engagés dans leur tradition religieuse. Mais ces traditions n'en sont pas les propriétaires.

En quoi la musique peut-elle constituer un chemin vers Dieu ? Le rapport au plaisir procuré par le son ne relève pas de la science exacte, apporter une réponse à cette interrogation n'est donc pas simple. Cette conférence prendra aussi le ton du témoignage sur un art qui a accompagné les étapes essentielles de ma vie. Il a contribué à mon épanouissement humain, intellectuel, éthique, et spirituel. La musique m'a permis des rencontres avec des artistes qui m'ont communiqué leur passion musicale, partagé leur amitié et leur foi profonde. Elle est aujourd'hui encore et plus que jamais, l'une de mes nourritures spirituelles les plus essentielles. D'une certaine manière, c'est à elle que je dois encore la vie.

Jean-Luc Rolland

Professeur de liturgie, Faculté adventiste de théologie, Haute-Savoie Jean-Luc Rolland est aussi pianiste amateur. Il a également étudié la direction chorale avec Michel Corboz, chanté sous sa direction au conservatoire de Genève et à Paris, avec lequel il a enregistré le Requiem de Duruflé pour le label Erato. Jean-Luc a chanté dans des chœurs dirigés par Loig Le Griguer, Paul Kuentz, Jean Sourisse, Claudio Scimone, Kurt Redel et Pierre Dervaux. Il a collaboré pendant plusieurs années avec le journal Vie et Santé et animé des émissions consacrées à l’actualité de la musique classique depuis 2002 sur plusieurs radios françaises. Il est producteur de Mi bémol sur Radio Semnoz, Annecy.

Version de référence de la conférence :
Bach Messe en si mineurCarolyn Simpson et Rachel Nicholis, sopranos
Robin Blaze, alto
Gérard Türk, ténor
Peter Kooij, basse
Bach Japan Collegium, Masaaki Suzuki
Bach : Messe en si mineur