octobre 2009

  • Campagne de l'Eglise adventiste contre la violence envers les femmes

    Femmes« EnditNow » est une campagne mondiale qui veut faire savoir que l'Église adventiste participe à la lutte contre la violence faite aux femmes et aux jeunes filles dans le monde entier. La campagne a été lancée la semaine dernière aux États Unis lors de la session du Conseil annuel mondial qui s'est tenu à Silver Springs, près de Washington où se trouve le siège mondial de cette Eglise.

    La campagne « EndItNow » vise à récolter un million de signatures issues des 200 pays dans lesquels les adventistes sont représentés. A terme, ces signatures seront présentées aux Nations-Unies.

    « Notre Eglise doit impérativement s'engager dans cette crise mondiale", commentait récemment Heather-Dawn Small, directrice du Ministère auprès des Femmes.

    Les Adventistes Disent Non à la Violence Contre les Femmes
    SIGNER LA PETITION

  • La transmission de la foi comme un art : le nouveau blog de Gabriel Monet, chercheur

    HomilétiquePour faire suite à notre récente News sur l'atelier d'homilétique offert par le Centre de recherche José Figols, nous saluons ici la toute nouvelle mise en ligne d'un blog très pertinent et admirablement documenté sur la question. Nous recommandons fortement aux amateurs d'aller visiter ce blog théologique passionnant : homiletique.fr

    Pour Gabriel Monet, universitaire et chercheur, proposer une prédication biblique, pertinente, actuelle, profonde et vivifiante est un défi. C'est pourquoi, écrit le professeur sur la page d'accueil de son nouveau blog, « réfléchir et partager autour de l'acte de prêcher peut permettre de poser différents regards afin de mettre en perspective ce moment où la Parole de Dieu (la Bible) devient une parole vivante de Dieu qui touche les cœurs. »

  • Cercle homilétique du Centre José-Figols

    Gabriel MonetLe Campus adventiste du Salève compte quatre centres de recherches, parmi lesquels le Centre José-Figols, spécialisé en théologie pratique. A l'initiative de son directeur, Gabriel Monet, professeur à la Faculté adventiste de théologie, un cercle homilétique vient d'être mis en place. Chaque mois, il propose une rencontre à l'aula du Campus le dimanche à 19h00 pour un temps de prédication puis un temps d'échange.

    Pour chaque séance, un texte biblique sera choisi, et trois personnes auront l'occasion de partager, sur la base de ce texte, une prédication de 10 minutes. Des interludes musicaux permettront respiration et méditation entre les messages. Ce sera donc un temps cultuel. Une deuxième partie sera un temps de discussions, d'analyses, de partages, et de réflexions homilétiques sur la base de ce qui aura été entendu.

  • Genève 2009 : l'Eglise adventiste partenaire de l'OMS

    Organisation Mondiale de la SantéEntre la fin de juin et le début de juillet 2009 s'est tenu à Genève un colloque organisé conjointement par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et la communauté adventiste internationale, représentée par son président ainsi que des chercheurs qui se sont déplacés du monde entier pour l'occasion.

    Les lignes qui suivent, publiées dans le numéro de septembre 2009 de la Revue adventiste, est un résumé du discours d'ouverture du président Paulsen. Selon le pasteur, le modèle de relations humaines « trouve son commencement et sa fin dans l'identification radicale du Christ avec l'humanité. » La foi ne peut s'exprimer dans la fuite, le repli identitaire, dans l'isolement. Paulsen s'appuie à ce propos sur la pensée de son professeur, le théologien Jürgen Moltmann, pour lequel la ressemblance à Dieu « ne peut se vivre dans l'isolement. Elle ne peut se vivre que dans la collectivité humaine ». Dans la solidarité avec l'humanité blessée et souffrante. Le président Paulsen appelle sa communauté à davantage de responsabilité.

  • Prédication à Lausanne

    Date : samedi 17 octobre 2009

    Lieu : Lausanne, Suisse

    Adresse : 8, avenue de l'Eglise Anglaise.
    Pasteur : Dominik Frikart

    Samedi 10 H 45 - Prédication « L'être humain se réduit-il au péché : le regard du Christ sur la femme adultère »

    On ne peut conduire vers Dieu autrement que de la manière dont il vient lui-même vers l'être humain. Avec tendresse, respect de la liberté. L'homme a d'abord besoin d'être aimé par Dieu, par celle ou celui qui transmet Dieu, avant qu'on lui fasse la liste de ses devoirs et qu'on lui apprenne à réciter ses leçons. Ce regard miséricordieux est le seul capable de reconstruire la femme et l'homme. Ellen White aime souligner combien la vie chrétienne menée par le croyant est le fruit, la réponse de la cette tendresse divine. La seule nourriture capable de remettre debout l'être humain, c'est de quotidiennement faire l'expérience de la miséricorde de Dieu.

  • Archives de l'adventisme en Europe : collection John Andrews

    Le Campus adventiste du Salève abrite l'une des sections des Archives Historiques de l'Adventisme en Europe. Ce centre de recherche, comme le Centre de recherche Ellen White, est situé dans l'enceinte de la Bibliothèque Alfred Vaucher. Les archives disposent d'une documentation très diversifiée, parmi laquelle un stock très important de livres dont l'inventaire complet vient d'être fait. La bibliothèque privée du pionnier John Andrews est l'une des collections de ces archives. Nous remercions son directeur, Guido Delameillieure, pour l'excellence de ce travail.

    John Andrews, pionner et théologien adventiste

    John Nevins AndrewsJohn Nevins Andrews (1829-1883) était un intellectuel, lisait la Bible en sept langues et affirmait connaître le nouveau testament par cœur. Il jouera un rôle important dans l'organisation de l'Eglise, dans l'évangélisation et dans le développement de la théologie adventiste.

    Dans la première partie de sa carrière il sera successivement pasteur et évangéliste (1850-1867), président de la Conférence générale (1867-1869), éditeur de la Review and Herald (1869-1870). En 1861, Andrews publie son livre « History of the Sabbath and the First Day of the Week ».