septembre 2009

  • Réflexion sur les sources littéraires d'Ellen White : emprunt ou copier-coller ?

    La bibliothèque privée d'Ellen White comprenait 1100 livres d'auteurs n'appartenant pas à la famille adventiste. Une réalité aussi passionnante qu'ignorée d'un grand nombre de ses lecteurs. Depuis Dudley Canright, admirateur inconditionnel d'Ellen White qui finira par être l'un de ses pires détracteurs (phénomène loin d'être isolé), on a fait remarquer que l'auteur avait abondamment emprunté. Plus qu'on ne le pensait, cela est clair. Faut-il pour autant en conclure qu'il s'agit de plagiat ? Ellen White entendait-elle camoufler ses sources ? Discutable, en effet. Ellen conseillait régulièrement à ses lecteurs d'acheter des ouvrages qu'elle avait pu lire en préparant les siens. La promotion des ouvrages auxquels on emprunte est-elle compatible avec la clandestinité de cet emprunt ?

  • Année Darwin 2009 : le point sur les créationnismes

    Charles Darwin« Dieu et Darwin : une question d'origine » est le titre général d'un numéro spécial de la Revue adventiste du mois d'octobre 2009.

    Les différents articles sont rédigés par quelques biologistes, paléontologues, scientifiques du Geoscience research institute.

    Le créationnisme peut prendre différentes formes et un sociologue comme Sébastien Fath pouvait énumérer dans un colloque EPHE/IESR une typologie des créationnistes dans la mouvance protestante américaine aux États-Unis.

    • Le créationnisme littéraliste, à partir d'une lecture littérale de la Bible, adopté par 15 millions de personnes.
    • Le créationnisme concordiste, qui cherche un accord entre le texte et la recherche scientifique, adopté par 20 à 25 millions de personnes.
    • Le créationnisme finaliste, qui adopte l'approche scientifique sans réserve mais en discute la finalité. Tendance qui serait la plus répandue aux Etats-Unis et la mieux implantée en Europe.
    • Le créationnisme théiste, dans lequel Dieu est reconnu comme Créateur mais dont la Création suivrait son cours librement ensuite, adopté par environ 20 millions de personnes.
  • Séminaire à Nice

    Date : vendredi 30 octobre 2009 - samedi 31 octobre 2009

    Lieu : Nice, France

    Adresse : 24, rue de Paris - 06000 Nice.
    Téléphone : 04 93 81 52 46
    Courriel : stephane.leguilcher@adventiste.org
    Pasteur : Stéphane Le Guilcher

    Samedi 10 H 30 - Prédication « Identité et libération »

    L'Evangile a survécu au christianisme. C'est un miracle, mais toujours un défi. Comment l'Eglise peut-elle aujourd'hui être un espace de liberté ? Rendre l'humain libre, c'était l'essence de la mission de Jésus. On parle aujourd'hui beaucoup d'identité. Cette quête d'identité, aussi légitime soit-elle, s'accompagne souvent d'arrogance et de mépris à l'égard de celles et de ceux qui pensent et se comportent différemment. Dieu est passionné de liberté, et nous appelle à offrir des moyens capables de libérer les êtres humains, à incarner la liberté.

  • Ces Protestants que l'on dit adventistes - Une nouvelle recension du livre

    La revue Libre Sens, bulletin du Centre protestant d'études et de documentation, publiait un article sur cet ouvrage dans son numéro 183 de mai-juin 2009, p. 6-7. Le regard de son auteur, Jean-Claude Widmann, se porte davantage vers la communauté adventiste que vers le livre publié par les chercheurs du CNRS à son sujet. Une lecture attentive de Ces Protestants aurait pu éviter quelques raccourcis. L'Eglise adventiste est loin d'être le seul fruit de la prédication de Miller, voire d'Ellen White. S'il y a bien une originalité adventiste, c'est dans la diversité de ses fondateurs, et non pas dans une unicité que l'on peut l'observer dans d'autres communautés protestantes. L'Eglise française se limiterait à 11000 « pratiquants », un chiffre que l'ouvrage discute à plusieurs reprises. La Faculté adventiste de théologie, en dépit de sa reconnaissance par d'autres facultés protestantes (Strasbourg, entre autres) et de la qualification de ses professeurs, docteurs de Strasbourg ou d'autres universités, devient sous la plume de l'auteur, le centre de formation de Collonges sous Salève. Son article est néanmoins écrit dans un esprit de bienveillance et de profond respect.

  • Séminaire à l'Eglise de l'Espérance

    Date : samedi 10 octobre 2009

    Lieu : Paris, France

    Adresse : Maison de l'Esperance - 13, rue Gracieuse - 75005 Paris
    Téléphone : 01 43 37 63 60
    Courriel : contact@maisondelesperance.fr
    Pasteur : Philippe Leduc

    Samedi 11 H 15 - Prédication « Identité et libération »

    L'Evangile a survécu au christianisme. C'est un miracle, mais toujours un défi. Comment l'Eglise peut-elle aujourd'hui être un espace de liberté ? Rendre l'humain libre, c'était l'essence de la mission de Jésus. On parle aujourd'hui beaucoup d'identité. Cette quête d'identité, aussi légitime soit-elle, s'accompagne souvent d'arrogance et de mépris à l'égard de celles et de ceux qui pensent et se comportent différemment. Dieu est passionné de liberté, et nous appelle à offrir des moyens capables de libérer les êtres humains, à incarner la liberté.

  • Identité et adventisme

    Jean-Luc RollandKarim Chèvre rencontre Jean-Luc Rolland, professeur en théologie et responsable du Centre de recherche Ellen White en Haute-Savoie. Pour le pasteur et professeur, l'essence de l'adventisme favorise une meilleure compréhension et une pratique plus équilibrée d'une identité chrétienne de liberté.

    Émission enregistrée au studio d'adventiste.ch à l'assemblée spirituelle 2009 de la Fédération adventiste de la Suisse Romande et du Tessin (FSRT), Lausanne, 2 mai 2009. Réalisation: Raphaël Nagler.

  • Conférence sur Calvin à Genève

    Date : jeudi 01 octobre 2009 19:30

    Lieu : Genève, Suisse

    Jean CalvinConférence de Jean-Luc Rolland : Calvinisme, puritanisme, adventisme ?

    Dans le cadre d'un cycle de trois conférences – débats, l'église adventiste francophone de Genève invite Jean-Luc Rolland le 1er octobre. Une collation sera offerte !

    Lorsque Calvin décède à Genève le 27 mai 1564, le sol américain est peuplé d'amérindiens encore propriétaires de leurs terres. Une année après la mort du réformateur s'établit une première implantation européenne fondée par les Espagnols, à Saint Augustine (Floride). 444 années plus tard, Jean Calvin est en 2009 considéré comme l'une des personnalités religieuses les plus importantes aux Etats-Unis. Pour la petite histoire, des centaines de milliers de citoyens américains choisissent encore « Calvin » comme prénom. L'équivalent de Thérèse ou de Marie, dans notre douce France majoritairement catholique. Le ministère de Calvin a non seulement transformé le christianisme occidental, il aura influencé quatre siècles d'histoire religieuse aux Etats-Unis. Cet ascendant s'est exercé sur le puritanisme, mouvement qui marquera non seulement la naissance de la nation américaine, mais aussi le développement de la démocratie dans sa version états-unienne. Enfin et surtout, une réinterprétation de la pensée de Calvin favorisera l'émergence du fondamentalisme protestant nord-américain.

  • Séminaire à Lyon

    Date : vendredi 18 septembre 2009 - samedi 19 septembre 2009

    Lieu : Lyon, France

    Adresse : Eglise adventiste - 68, Rue Vendôme - 69006 Lyon‎

    Téléphone : 04 78 89 75 59

    Site web : www.lyonvendome.adventiste.org

    Prédication « Identité et libération » - Samedi 10H30

    L'Evangile a survécu au christianisme. C'est un miracle, mais toujours un défi. Comment l'Eglise peut-elle aujourd'hui être un espace de liberté ? Rendre l'humain libre, c'était l'essence de la mission de Jésus. On parle aujourd'hui beaucoup d'identité. Cette quête d'identité, aussi légitime soit-elle, s'accompagne souvent d'arrogance et de mépris à l'égard de celles et de ceux qui pensent et se comportent différemment. Dieu est passionné de liberté, et nous appelle à offrir des moyens capables de libérer les êtres humains, à incarner la liberté.

  • Liturgie d'ouverture de la Faculté adventiste de théologie

    Les fourberies de CalvinFaculté adventiste de théologieEtudiants et professeurs de la faculté étaient invités mercredi matin 2 septembre à un culte de rentrée pour lequel Gabriel Monet et Jean-Luc Rolland avaient choisi de se laisser inspirer par Calvin. Il y avait de bonnes raisons à cela. Rester en harmonie avec les commémorations de l'année Calvin 2009. Prolonger le colloque Calvin organisé en mai dernier à la FAT, ainsi que la belle liturgie préparée par les étudiants de 3ème année. Annoncer la publication des actes de ce colloque. Evoquer le spectacle Les fourberies de Calvin donné dans notre région lémanique par La Compagnie de La Marelle entre septembre et décembre.