Thèse de doctorat sur un moment crucial de l'histoire adventiste

Michael CampbellMichael Campbell, « The 1919 Bible Conference and its significance for Seventh-day Adventist history and theology ». Berrien Springs, Andrews University, thèse de doctorat, document non publié, 2007.

Un colloque biblique réunissant, à l'initiative du président de la Conférence générale Arthur Daniells, environ 70 délégués parmi les meilleurs spécialistes de l'époque en matière d'histoire et de théologie, est organisé l'été 1919. Cette date n'est pas sans importance. Le grand nombre de colloques bibliques (Bible Conferences) organisés entre la fin du XIXe siècle et les années 1920 au sein du protestantisme conservateur rend compréhensible cette initiative adventiste. Par ailleurs l'une des principales figures de l'Eglise vient de disparaître quatre années plus tôt, Ellen White.

Conçue à partir du paradigme des colloques fondamentalistes de 1918 et de 1919, le colloque adventiste de 1919 s'inspire de leurs thématiques habituelles : biblicisme, herméneutique de l'inspiration, études des prophéties eschatologiques dans une perspective millénariste. Campbell observe combien, sans partager l'ensemble des convictions des croyants qui, au cours de cette même époque, choisissent de s'appeler « fondamentalistes », la plupart des leaders adventistes réunis lors du colloque de 1919 sont imprégnés de théologie fondamentaliste. Cette influence n'est cependant pas uniforme, comme le montrent les débats enflammés qui auront lieu vers la fin de la rencontre. Le sujet est chaud : Ellen White. Son ministère, son prophétisme, la nature et l'extension de l'inspiration des écrivains bibliques mais aussi d'Ellen White, la question des sources (emprunts littéraires), l'évolution de la pensée d'un prophète, son imprégnation culturelle.

La redécouverte dans les années 1970 d'une très grande partie des minutes sténographiées du colloque alimentera de nombreux débats autour de ces mêmes questions. Les uns reprochant à ce colloque de 1919 d'avoir favorisé un certain libéralisme dans l'Eglise, d'autres reprochant aux leaders de n'avoir pas voulu communiquer ces informations.

La conférence biblique de 1919 est le témoin de la grande tension qui anime le débat protestant nord-américain. Dans quelle mesure la communauté adventiste a-t-elle été influencée par le mouvement fondamentaliste et pris ses distances ? La thèse de Campbell, spécialisée dans le texte même des minutes sténographiées et dans leurs interprétations ultérieures, rejoint celle de Jean-Luc Rolland qui traite de ces mêmes relations dans un contexte plus large : la montée du radicalisme protestant américain depuis les origines de la nation américaine, dans le puritanisme, le dispensationnalisme darbyste, les réveils, l'enseignement dispensé à l'université de Princeton, les millénarismes, les colloques bibliques de Niagara, enfin la période souvent appelée « controverse fondamentaliste des années 1920 ».

Ces travaux apportent une réflexion nécessaire sur la question du radicalisme religieux de façon générale. Campbell parle de « polarisation », Jean-Luc Rolland de « fondamentalisation ». Tout enseignement, qu'il soit juste ou pas, risque de conduire le croyant à une forme de prétention, à une soif de possession de la vérité qui le rend incapable d'accueillir celle et celui qui ne comprend pas cette vérité de la même façon, et d'admirer dans la foi de l'autre ce qu'il peut y avoir de meilleur. Cette polarisation, cette « fondamentalisation » conduit à exclure. En 1919, certains des responsables adventistes réunis en colloque biblique ont perçu ce risque.

Bibliographie indicative

BRADFORD Graeme, In the shadow of Ellen White : fundamentalist and evangelical Seventh-day Adventists in conflict. Berrien Springs, Andrews University, Avondale, Avondale College, document non publié, 1994.

CAMPBELL Michael, Adventism after Ellen White : the 1919 Bible Conference, hermeneutics and polarization of Seventh-day Adventist theology. Silver Spring, Ellen G. White Estate Advisory, 2006.

HALOVIAK Bert , In the shadow of the « daily » : background and aftermath of the 1919 Bible and history teachers conference. Berrien Springs, Andrews University, Adventist Heritage Center, James White Library, 1979.

OLSON Robert, The 1919 « Bible Conference and Bible and history teachers » council. Collonges-sous-Salève, Centre de Recherche Ellen White, 1979.

PATRICK Arthur, Michael Campbell on the 1919 Bible Conference: New Light on a Persisting Controversy.

ROLLAND Jean-Luc, Adventisme et fondamentalisme : histoire de la réception adventiste du fondamentalisme protestant nord-américain. Montpellier, Institut Protestant de Théologie, Faculté de théologie protestante, 2007.

« The Bible Conference 1919 : Introduction by M. Couperus », in Spectrum 10/1, mai 1979, pp. 23-26.

« The Bible Conference 1919 : The use of the Spirit of Prophecy in our teaching of the Bible and history, 30 juillet 1919 », in Spectrum 10/1, mai 1979, pp. 27-44.

« The Bible Conference 1919 : inspiration of the Spirit of Prophecy as related to the inspiration of the Bible, 1er août 1919 », in Spectrum 10/1, mai 1979, pp. 44-57.