Mémorial: le Campus adventiste dans la clandestinité de la résistance

Le Campus adventiste du Salève de Collonges-sous-Salève (Haute Savoie), organisait le 16 novembre dernier à 10 H, une importante cérémonie du souvenir. Il s'agissait de rappeler aux visiteurs, aux personnallités politiques de la région, à la presse ainsi qu'à l'ensemble des élèves, des étudiants et des professeurs, le rôle important joué par le Campus en faveur des résistants et des juifs durant la dernière guerre mondiale.

Un nombre important d'employés adventistes ont été au service du réseau Dutch-Paris, dirigé par Jean Weidner, un étudiant fraîchement sortie du Séminaire adventiste du Salève, nom du Campus à cette époque. Ils ont pu ainsi sauver de nombreuses vies en les faisant passer en Suisse ou d'autres manières. Le campus assurait également une partie du ravitaillement du maquis du plateau des Glières. Des survivants ont rendu témoignage de ces activités, dont Roger Fasnacht, directeur financier du campus à cette époque.

Une plaque du souvenir a été dévoilée à l'issue de la cérémonie sur laquelle on peut lire :

« En ce lieu a été décernée le jeudi 14 septembre 2006, par son Excellence Monsieur l'Ambassadeur d'Israël auprès des Nations Unies, la médaille des Justes parmi les nations à Emile Bernard et Yvonne Bernard-Bouzigues (1897-1988 / 1899-1982). Le Campus adventiste du Salèvbe s'honore aussi du nom de Jean Weidner (1912-1994), ancien élève et Juste parmi les Nations, qui organisa le réseau Dutch-Paris pour permettre à des juifs de trouver asile en Espagne et en Suisse. Dans ce réseau ont également servi Roger Fasnacht, administrateur, Frédéric Charpiot, Jean Lavanchy, Raymond Meyer et Jean Zurcher, professeurs, Pierre Toureille, médecin. Ils firent passer des réfugiés en Suisse avec la complicité occasionnelle d'étudiants. »

Nicolas Meyer, fils du doyen de la Faculté adventiste de théologie, élève du Lycée Maurice Tièche situé sur le Campus, étudie aussi le violon à Genève. Lors de la cérémonie il a interprété la musique du film "La Liste de Schindler", accompagné par la pianiste Sabrina Avelin. Sabrina est professeur et, comme Nicolas, membre de l'orchestre du Campus adventiste. Nicolas Meyer est l'arrière-petit neveu du pasteur Paul Meyer, résistant adventiste arrêté par les nazis à Lyon, puis déporté à Dachau où il mourra.