Merci Johann

Johann, juriste en environnement et ingénieur d'étude pour l'industrie automobile, répond à Jean-Luc Rolland dans le cadre du forum de la jeunesse adventiste, à la suite d'une intervention concernant un internaute qui avait évoqué la présence d'enseignants non adventistes sur le campus de Collonges. Le Centre de recherche Ellen White se rejouit de la possible venue de Johann à la Faculté de théologie où nous aurons le plaisir de le retrouver. Merci Johann !

8 janvier 2007

Jean-Luc, Je me joins au plaisir de Mélodie de te voir sur notre forum. Je me souviens d'une réponse que tu m'avais fais sur Ellen White sur ce forum qui m'avait fait du bien. En effet, nous avons besoin d'avoir les éclaircissements d'un pasteur sur bien des sujets. Nous avons JPB qui nous éclaire avec un humour qui est fort appréciable, Mais t'avoir aussi, permettrait je pense de d'alléger la tache à notre cyber pasteur bien aimé !

Bref, je crois qu'il peut arriver peut être dans les lycées adventistes d'avoir des enseignants non adventistes, tout simplement parce que parfois il est difficile de les trouver dans nos rangs. Jean-Paul parlait de certains professeurs non adventistes de science enseignant l'évolution comme un dogme. Dans mon cursus aussi bien au lycée qu'à la fac, de biologie je n'ai pas vu ça, mais je l'ai vu de mon professeur de philosophie. Mais il est vrai qu'ils existent et que les créationnistes sont regardés avec un grand sourire ironique par la communauté scientifique.

J'en profite pour annoncer que j'ai fais un choix important que j'ai annoncé à ma famille, et aborder à l'un de mes meilleurs amis et qui a presque eu envie de m'accompagner, que j'ai fais le choix de partir étudier à Collonges.

Depuis pas loin de dix ans, j'ai eu les encouragements ans d'un ancien enseignant de cet établissement qui aujourd'hui est au département évangélisation de l'union, et c'est un peu grâce à lui que j'ai pris cette décision. Je partirai soit en 2007 ou à la rentrée 2008, histoire de financer mes études au moins jusqu'à la licence.

Je ne sais pas encore quelle sera la finalité, mais je sais que cela m'apportera énormément. J'ai eu des moments de révolte vis à vis de l'église adventiste, mais j'en suis arrivé à la conclusion que je devais y ajouter ma pierre, car l'église est faite aussi de ce que j'y apporte.