Actes du colloque de la FAT sur le fondamentalisme

L'intégrisme (en milieu catholique) comme le fondamentalisme (en milieu protestant) sont apparus au même moment dans la paysage religieux, à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle, comme une réaction de certains milieux chrétiens à la "modernité", perçue comme un danger pour la foi. Depuis, ces mouvements sont devenus l'une des tendances du christianisme, à l'identité forte et affirmée, à l'engagement actif et visible, à la foi "pure et dure". Les mots intégrisme et fondamentalisme, comme les réalités auxquelles ils renvoient, inquiètent pour leur extrémisme et pour les dérapages qu'ils produisent. Toutefois c'est dans la sérénité que le colloque organisé par la Faculté adventiste de théologie a voulu aborder ce thème brûlant. Des théologiens, sociologues et historiens ont apporté leur contribution spécialisée et éclairante au débat, interpellant chaque croyant dans sa propre foi et dans son rapport à une société en perpétuel mouvement.

Chrétiens, Juifs et Musulmans à l'épreuve de l'intégrisme, Actes du colloque de la Faculté adventiste de théologie, Collonges sous Salève, Faculté adventiste de théologie, 2006. 140 pages, broché.

  1. Les extrémismes religieux : définitions et approche sociologique. Massimo Introvigne, sociologue des religions, directeur du Centre de recherche Cesnur à l'université de Turin.
  2. Adventisme et fondamentalisme : évalutaion d'un distance. Jean-Luc Rolland, professeur à la Faculté adventiste de théologie, Collonges sous Salève, directeur du Centre de recherche Ellen White.
  3. Le fondamentalisme protestant nord-américain : entre tradition et modernité. Mokhtar Ben Barka, américaniste spécialisé dans l'histoire et la civilisation des Etats-Unis, professeur à l'université de Valenciennes, auteur de plusieurs livres sur le fondamentalisme américain.
  4. L'intégrisme catholique des origines à nos jours. Luc Perrin, professeur à la Faculté de théologie catholique de l'université ses sciences humaines Marc Bloch de Strasbourg.
  5. La propagation de l'idéal biblique universel de justice et de solidarité. Emile Moatti, délégué régional de la Fraternité Abraham, membre du comité directeur de l'Amitié judéo-chrétienne de France.
  6. Conclusion du colloque. Jacques Trujillo, président de l'Union Franco-Belge des Eglises adventistes du septième jour.

Colloque 2004 (PDF)