Events

Select event terms to filter by
samedi novembre 09, 2013
Début : 09/11/2013

HanovreContact :
Ralf Schönfeld (ralf.schoenfeld@adventisten.de)
Brunhild Dorn (Brunhild.Dorn@adventisten.de)

Samedi 09 novembre, Eglise adventiste de Hanovre

Prédication - Recevoir la foi

Notre méditation s’intéressera à la manière dont le Christ parle de la foi et précisément, dans les évangiles, lorsqu’il la décrit positivement. Quelle leçon apprenons-nous la foi, lorsque Jésus la reconnaît, voire … l’admire ? Parmi les quelques textes qui racontent cette reconnaissance de la foi, nous retiendrons principalement le récit de Luc 7, 1-10. Dans ce texte, Jésus reconnaît la foi un officier romain : « En entendant ces mots, Jésus fut plein d'admiration pour lui ; il se tourna vers la foule qui le suivait et dit : « Je vous le déclare, même en Israël je n'ai pas trouvé une telle foi ». Curieux miracle que celui-ci, où Jésus ne rencontre pas le demandeur et où le miracle lui-même n’est pas décrit !

dimanche novembre 10, 2013
Début : 09/11/2013
Fin : 10/11/2013

HanovreContact :
Ralf Schönfeld (ralf.schoenfeld@adventisten.de)
Brunhild Dorn (Brunhild.Dorn@adventisten.de)

Samedi 09 novembre, Eglise adventiste de Hanovre

Prédication - Recevoir la foi

Notre méditation s’intéressera à la manière dont le Christ parle de la foi et précisément, dans les évangiles, lorsqu’il la décrit positivement. Quelle leçon apprenons-nous la foi, lorsque Jésus la reconnaît, voire … l’admire ? Parmi les quelques textes qui racontent cette reconnaissance de la foi, nous retiendrons principalement le récit de Luc 7, 1-10. Dans ce texte, Jésus reconnaît la foi un officier romain : « En entendant ces mots, Jésus fut plein d'admiration pour lui ; il se tourna vers la foule qui le suivait et dit : « Je vous le déclare, même en Israël je n'ai pas trouvé une telle foi ». Curieux miracle que celui-ci, où Jésus ne rencontre pas le demandeur et où le miracle lui-même n’est pas décrit !

jeudi novembre 28, 2013

Adresse : La Lignière 12. 1196. Gland.
Contact : Patrick Maeder, Pierrick Avelin
Téléphone : 00 41 (0)32 863 13 26 / 00 41 (0)22 364 05 04
Email : dpmaeder@bluewin.ch ; pierrick.avelin@adventiste.ch

Chapelle Eglise Adventiste La Lignière à Gland, SuisseHoraire
Collation
: 19 h 00
Conférence : 19 h 45
Dialogue avec le public : 20 h 30

L'urgente beauté de la diversité : trouver Dieu dans la différence de l'autre

Eglise Adventiste La Lignière à Gland, SuisseChoisir de ne pas exclure celui qui pense ou se comporte différemment. Une attitude pas bien originale ? C'est à voir. Ne pas exclure, bien. Mais comment ? Comment la femme et l'homme, chercheurs de Dieu et de sens peuvent être enrichis par la différence ? Non pas seulement en lui donnant le droit d'exister, en la tolérant donc, non pas seulement en l'écoutant, en dialoguant avec elle, mais bien davantage encore. L'autre, quel qu'il soit, peut devenir la source d'un enrichissement fécond sur mon chemin. L'autre, qu'il s'agisse de mon conjoint, de mon enfant, de mon collègue de travail, de mon voisin, d'un paroissien, d'un auteur, d'un croyant d'une autre famille spirituelle, voire d'un athée, est visité par la bonté Dieu, accompagné par sa miséricorde. L'Esprit de Dieu travaille de façon inimaginable, où il veut et comme il le souhaite. Je ne peux donc en être le propriétaire. Une conférence sur la beauté de l'interdépendance. La beauté de l'autre, non seulement dans ce qui chez lui nous ressemble, mais dans son étrangeté, sa différence. Ce qui fait que lui n'est pas du tout moi.

mardi décembre 03, 2013

Faculté adventiste de théologieAdresse : Faculté adventiste de théologie - 33, chemin du Pérouzet, 74160, Collonges sous Salève, France
Téléphone : 00 33 450 87 68 09

Conférence à l’Aula de la faculté : 9 h – 11 h.

Le titre complet de la conférence : « Vous m’excuserez, je ne peux pas travailler avec vous » : Ellen White aux prises avec le « froid pharisaïsme » de la Conférence générale. Jean-Luc Rolland analysera un manuscrit d’Ellen White daté de l’année 1887, écrit à Bâle et adressé au président de la Conférence générale de l’époque, George Butler. Dans ce document actuellement inédit, l’auteur reproche au président ainsi qu’à ses collaborateurs un froid pharisaïsme, ainsi que de donner priorité aux doctrines et aux règlements plus qu’aux êtres humains. Un appel sublime à exercer la miséricorde du Christ.